Magazine Cinéma

Fatale

Publié le 29 septembre 2011 par Olivier Walmacq

fatale

Genre: drame (interdit aux - 12 ans)
Année: 1992
durée: 1H45

L'histoire: Secrétaire d'Etat à Londres, Stephen Fleming ambitionne un poste de ministre. Cet homme marié et père de deux grands enfants a tout pour plaire à son électorat. Mais lorsqu'il rencontre Anne, sa vie bascule.

La critique d'Alice In Oliver:

Fatale... Rassurez-vous, ça n'a rien à voir avec le film éponyme de et avec Michael Youn ! Fatale est un drame réalisé par Louis Malle en 1992, dans lequel on retrouve Juliette Binoche et Jeremy Irons.
Evidemment, un tel réalisateur et de tels acteurs laissent rêveur, et on s'attend à voir un drame inspiré, passionnant, voire déchirant.

En effet, le synopsis de Fatale est plutôt intéressant. Attention, SPOILERS ! Un homme politique, Stephen Fleming (Jeremy Irons) a de grandes ambitions. C'est un homme marié, père de deux grands enfants et sans histoire.
Pourtant, lors d'une réception, il fait la connaissance d'Anna (Juliette Binoche), la fiancée de son fils.

Pour Stephen, c'est le coup de foudre. Il désire Anna plus que tout au monde. A tel point que l'homme épie régulièrement la jeune femme.
Il l'espionne dans sa voiture et finit par rentrer chez elle. Dans un premier temps, Anna repousse ses avances, mais Stephen sent que la belle jeune femme n'est pas insensible à ses charmes.

Très vite, Anna craque et nos deux tourtereaux finissent par commettre l'irréparable: ils couchent ensemble !
Enfin, Stephen peut fourrer son zobi dans le minou d'Anna. Désolé, pour tous ses détails, mais franchement, je me demande comment Louis Malle a pu réaliser une ignominie pareille !
Vous l'avez donc compris: Fatale est une grosse bouserie !

La faute revient à des personnages creux et assez quelconques. Par exemple, Louis Malle passe totalement à côté d'Anna.
Le film ne dit rien sur sa personnalité, son passé et la fascination qu'elle exerce sur cet homme politique à la dérive.
Ensuite, pourquoi cet homme craque si facilement et risque sa carrière professionnelle pour une femme ?

Fatale_01

Sur cette question, Louis Malle n'apporte aucun élément de réponse mais nous offre quelques séquences faussement érotiques.
Ici, Louis Malle semble vouloir filmer la passion, mais sans y apporter la moindre touche personnelle, ni la moindre explication.
Plutôt étrange en fin de compte, surtout de la part d'un tel cinéaste, qui nous a habitué à bien mieux.
Mais où est passé celui qui a réalisé Au Revoir Les Enfants ?

Note: 03/20
Note naveteuse: 16.5/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines