Magazine Culture

Mamie Ouate en Papoâsie - Joël Jouanneau & Marie-Claire Le Pavec

Par Emmyne

51gaV1yYpXL__SL500_AA300_Comédie insulaire

Blupblup, c'est une île minuscule, très loin d'ici, qui dépend d'une île géante, la Papoâsie. Elle n'a plus qu'un habitant, Kadouma, il est grand et fort et noir. Depuis quelque temps, il n'est plus seul sur son île, Mamie Ouate est là. C'est une vieille dame blanche, toute petite, et qui ment avec beaucoup d'aisance. Elle n'a qu'une obsession : capturer Virginia, ce papillon si rare qu'il n'existe qu'en un seul exemplaire.

- Actes Sud Junior - Poche Théâtre -

Une pièce en 9 scènes avec seulement deux personnages, des dialogues fournis, des répliques parfois longues. Pas avant 8 ans.

Une pièce impertinente, loin du politiquement correct de rigueur, des échanges savoureux ( jusqu'aux didascalies moqueuses qui interpellent le lecteur ), drôles et tendres, des personnages croqués avec un humour subtil, complices, faussement naïfs et rêveurs. Un idéalisme de bon aloi, rafraîchissant, rassurant, parce qu'il n'occulte pas la réalité, celle de la bêtise, celle de la mort.

Deux personnages qui accaparent la scène par leur verve, leurs chamailleries, leur fantaisie sur le thème évident des préjugés et du dictat de la norme. Humanité et magie, il faut accepter de se perdre dans leur monde. Un voyage pour grandir, parce que, les voyages, c'est bien connu, forment la jeunesse -)

La mise en scène demande un réel investissement de carnaval, du campement et équipement de l'entomologiste-explorateur aux costumes tribaux tendance livre d'images, de la grande marmite à l'épuisette.

Extraits scène 3

Crépuscule sur l'île Blupblup. En technicolor, un soleil couchant, comme sur les cartes postales. On s'y croirait. Kadouma et Mamie Ouate sont de retour, bredouilles comme toujours, mais on ne les voit pas, on les entend, c'est tout.

[ ... ]

Mamie Ouate : ...Alors Kadouma, tu ne trouves pas ? C'est pourtant simple : " Les imbéciles prétendent qu'elle est froide mais elle brûle des doigts et sert de couverture aux prairies et aux vallées. "

Kadouma : Aux villes aussi ?

Mamie Ouate : Oui, mais elle est sale et elle encombre les trottoirs, alors dans les villes on ne l'aime pas et ce sont tes frères papôasiens ou leurs cousins africains qui la ramassent à la pelle.

Kadouma : la poubelle ?

Mamie Ouate : La neige, mon beau, la neige ! Evidemment tu ne pouvais pas trouver vu qu'ici elle n'est jamais tombée.

[ ... ]

Mamie Ouate : Je t'ai menti. Les libellules n'intéressent plus personne à Paris, sauf le Muséum, et encore !

Kadouma : Tu m'as menti...toi mentir...une vieille femme comme toi, ça ment ?

Mamie Ouate : Oui mon grand, et tu peux me regarder, je ne rougis pas, figure-toi.

Kadouma : Alors, si je comprends bien, tu n'es pas célèbre là-bas ?

Mamie Ouate : Si, mais pas pour ce que tu crois. Je suis photographe, voilà, tu sais tout.

Kadouma : Tu n'es pas venue ici pour chasser Virginia ?

Mamie Ouate : Comment oses-tu dire cela ? Bien-sûr que oui. Mais quand j'ai su qu'elle était sur ton île, j'étais désespérée, je n'avais pas assez d'argent pour atterir là, alors j'ai proposé à une agence de voyages un reportage sur les Noirs de Papoâsie, et ils m'ont dit oui. C'est le contrat.

Kadouma : A eux aussi tu as menti. Décidément, tu mens à tout le monde, c'est du joli. Et ça ne te dérange pas ?

Mamie Ouate : Du tout. Je mens souvent. Presque tout le temps. Surtout si je n'ai pas le choix. Tu devrais apprendre à en faire autant, crois-moi !

Kadouma : Oh, c'est beaucoup trop compliqué, ce que tu me dis là, mais ce qui ne l'est pas, c'est que si tu ne leur envoies pas les photos que tu leur dois, alors ton petit estomac va crier famine, Mamie, et le mien aussi. Donc, plus de temps à perdre, on divise le travail, à toi les photos et à moi Virginia !

Mamie Ouate : Et photographier quoi ? Va leur expliquer que tu es le rescapé de la tribu des hommes disparus, que sur l'île de Blupblup il ne reste plus que Kadouma, et que les autres se sont envolés, sur les mers ou dans les airs, je ne sais pas, ce que je sais c'est qu'ils ne sont plus là.

Kadouma : Et bien, envoie-leur ma photo, ça suffira !

Mamie Ouate : Oh là là ! Surtout pas ! Tu ne les intéresses pas. Ce qu'ils veulent pour leurs clients, c'est des Noirs comme avant.

Kadouma : Comme dans le temps des " Missié blanc, Missié il est content ? "

Mamie Ouate : Oui, tu ne le crois pas, et pourtant il les aiment bien comme ça chez moi.

Kadouma : Ecoute, si ça peut leur faire plaisir, je vais dire " oui bwana " pendant que tu me photographieras.

Mamie Ouate : Ils ne le verront pas !

Kadouma : Et alors on fait quoi ?

Mamie Ouate : On meurt de faim, voilà !

51NAM50V1EL__SL500_AA300_
Cette pièce a été précédemment éditée par Actes Sud dans la collection théâtrale Heyoka Jeunesse ( clic ), une jolie collection dont la couverture est illustrée; une collection toujours disponible, peut-être plus facile à lire, le format plus grand que celui d'un livre de poche et les noms des personnages en couleur bien distincts des répliques.

Dans la collection Poche Théâtre ( re clic ), quelques pages en fin d'ouvrage proposent des pistes pédagogiques pour exploiter et s'approprier le texte, des activités littéraires et des activités de jeux dramatiques.

.

TJ

- Avec Fantasia -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Mamie en miettes

    Mamie miettes

    Auteur : Florence Aubry Editeur : Rouergue Collection : DoAdo Résumé (Ricochet) : Un roman sur l’exclusion et les douloureux secrets de famille. Gaëlle vit seul... Lire la suite

    Par  Capocapesdoc
    CULTURE, LIVRES
  • Une sacrée mamie, tome 3

    sacrée mamie, tome

    Tome 3 Scénario : Shimada, Yôshichi Dessin : Ishikawa, Saburô Résumé : "Cela fait maintenant trois ans qu’Akihiro vit avec sa grand-mère. Et il n’est pas au bou... Lire la suite

    Par  Capocapesdoc
    CULTURE, JEUNESSE
  • Marie-Claire Bancquart (anthologie permanente)

    Marie-Claire Bancquart publie Violente Vie, au Castor Astral. Écrire ? Oui, pour susciter présence de toutes les vies surtout les très minces étoiles de mer... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Marie Jolie...

    Les "Aphrodite's Child" ? Toute mon enfance! Avouons que leurs grands succès ont drôlement bien tenu le coup, que ce soit "Rain and Tears" ou "It's five... Lire la suite

    Par  Pascal_oudot
    CULTURE, SOCIÉTÉ
  • C’est la Ouate – Caroline Loeb

    C’est Ouate Caroline Loeb

    Il y a quelques jours je tombe sur « c’est la ouate » de Caroline Loeb. Suçant encore mon pouce à l’époque, je n’avais pas connaissance de l’originale. Pour... Lire la suite

    Par  Aosb
    CULTURE, MUSIQUE
  • Interview // Claire Denamur

    Interview Claire Denamur

    Saluée par la critique pour son 1er album, Claire Denamur a dévoilé il y a quelques jours un EP qui laisse entrevoir un prochain opus plus affirmé. Lire la suite

    Par  Letrockruleradio
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Les Sages de l'Himalaya - Joël Daguerre

    Sages l'Himalaya Joël Daguerre

    Continuons notre voyage en Inde à la découverte de ces sages qui en parcourent les routes... "C'est dans la ville d'Haridwar que le Gange surgit de l'Himalaya... Lire la suite

    Par  Guimay
    BIEN-ÊTRE, CULTURE, PSYCHO, SPIRITUALITÉ

A propos de l’auteur


Emmyne 573 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines