Magazine Bd

Ces animes qu’on oubliera jamais

Par Jibouille

Même si je ne regarde plus d’animes aujourd’hui, il m’arrive parfois de me replonger dans certains « vieux » animes. Et il y a un constat que je tire de cette particularité: certains animes ne meurent jamais. Alors bien sur, il s’agit d’une liste purement personnelle mas je pense qu’on a tous quelques animes, qu’on garde dans nos coeurs et qu’on pourrait toujours regarder, sans jamais s’en lasser, même si on quitte progressivement le monde de l’animation. Le nombre varie selon la personne mais on a forcément.

Ces animes qu’on oubliera jamais

Sans surprise, la premier de ma liste serait indéniablement Cowboy Bebop. Inclassable et indémodable, cet anime est une perle, probablement le meilleur anime jamais réalisé. Des personnages, en passant par la musique génialissime de Yoko Kanno, comment ne pas succomber à cette fresque spatiale, mêlant tous les genre, du western à la science fiction, pour un plaisir toujours présent. L’avantage est que l’on peut se regarder quelques épisodes comme ca, pour se divertir, car le scénario évolue lentement. Mais la nonchalance de Spike, la beauté fatale de Faye et les délires d’Ed font de Cowboy Bebop, un miracle, sans oublier la fin, tonitruante et parfaite. Rien à ajouter, rien à jeter, sauf se ravir devant le résultat.

Le deuxième ne fera pas autant l’unanimité car il s’agit de Shingetsutan Tsukihime. J’entends déjà certains lecteurs hurler « il n’y a pas d’anime de Tsukihime ». Certes, le résultat peut décevoir les fans de la franchise, ce que je peux comprendre d’ailleurs, mais si on ne regarde que l’anime (et qu’on le juge en tant que tel), il y a tout ce qu’il faut. Je veux dire que l’histoire n’est pas si mal traitée (même si elle est survolée en effet), que l’animation est plus que satisfaisante (surtout Arcueid) et que la musique est tout simplement sublime (là, je crois que personne ne peu dire le contraire). Ce « Roméo et Juliette » des temps modernes, avec le côté fantastique et le côté interdit revisité, est délectable. Il suffit de voir l’opening qui dès le départ m’a fait frissonné de plaisir. Et la fin, délicieusement tragique et poétique, ne peut laisser indifférent.

Ces animes qu’on oubliera jamais

Ensuite, j’ajouterai dans ma liste un peu de douceur, de poésie et de réalisme. Avec Clannad. Et bien oui, aussi surprenant que soit ce choix, Clannad m’a littéralement scotché à mon écran, porté par une musique impeccable (même la chanson des Dango ^^). Quand on lit le résumé, il n’y a pas de quoi planer, ni tomber à la renverse. Mais une fois dans l’anime, il se passe de la magie car on ne peut plus décollé. Alors, je parle des deux saisons car à mon sens, elles sont indissociables et forment un tout, bien construit et magique. Pour tout dire, Clannad est le seul anime/film/série/autre à m’avoir versé une larme. Je le signale car dans mon cas, c’est un véritable exploit et je ne pensais d’ailleurs pas qu’une fiction, quelque soit son genre, pourrait me faire pleurer. Et bien, c’est chose fait mais quand on voit certains éléments de la 2ème saison, on devine à quel moment.

Ces animes qu’on oubliera jamais

Je change de registre pour plonger dans les méandres de la cruauté humaine. A ces mots (et pour ceux qui me connaissent), certains auront compris que je parle bien sur de Jigoku Shoujo, une épopée noire sur l’humanité et ses mauvais côtés, vu par un groupe de bourreau des enfers. Là encore, je parle des trois saisons car elle marque un ensemble. Chaque saison a ses points forts, montrant un peu plus la cruauté humaine, mais chacune prend son ampleur dans la précédente (évidemment, je parle des 2ème et 3ème saisons). il ne faut pas se laisser avoir par le côté répétitif qui n’est pas que pour le décor et amener les fins de saison, qui sont toujours réussies.

Ces animes qu’on oubliera jamais

Un peu de nostalgie pour le prochain car il s’agit d’un des animes qui m’a plongé dans le monde de l’animation: Wolf’s Rain. Il est donc parmi les premiers, si l’on excepte ceux que nous regardions dans le Club Dorothée (DBZ, Saint Seiya, City Hunter, etc…). Je sais qu’il ne fait pas l’unanimité mais j’ai flashé sur la musique et l’opening mais surtout sur l’histoire qui, malgré quelques maladresse évidentes et une certaine lenteur, reste intéressante et assez noire. Mais c’est surtout l’ambiance froide et tragique qui m’a marqué, dans le bon sens j’entends. Wolf’s Rain mérite qu’on s’y attarde pour le message qu’il véhicule mais qu’il faut parfois chercher, certes.

Ces animes qu’on oubliera jamais

Le suivant ne fera pas non plus l’unanimité mais il est important pour moi, pour à peu près les mêmes raisons que le précédent. Quand je dis « raisons », je veux parler du côté nostalgique, qui est peut-être plus fort ici. Je parle de Fate/Stay Night. Alors j’en vois déjà hurler et se lever mais oui. Cet anime a été l’un des premiers, à l’époque où je découvrais un nouveau monde et malgré ses défauts, je l’apprécie toujours autant. En réalité, s’il m’a autant marqué, c’est pour sa musique. Fate a été la première OST que j’ai eu et que j’écoute encore aujourd’hui. Il m’a donc fait entrer dans deux mondes, si je puis dire.

Ces animes qu’on oubliera jamais

Pour finir, je citerai Requiem for the Phantom. Il est l’un des derniers que j’ai regardé ET apprécié, mais pas à moitié. J’ai littéralement été transporté par l’histoire et la fin. Dès les premières notes de l’opening, j’ai su qu’il y avait quelque de bien derrière et en effet, le résultat est tout simplement magistral. D’accord, on peut reprocher deux-trois épisodes sur la fin complètement inutiles mais on pardonne sans problème. Et cette fin. Autant, je ne suis pas souvent en phase avec les fins des animes, autant celle-ci est parfaite, sans fausse note, délicieusement tragique, follement poétique et terriblement belle pour sa musique.

Ces animes qu’on oubliera jamais

Bien sur, d’autres titres auraient pu figurer dans cette liste (Cobra, Elfen Lied, Rahxephon par exemple) mais cela représente vraiment ceux que je ne pourrai jamais oublier, pour plein de raisons, qu’elles soient nostalgiques ou non. Je les ai aimé la première fois et je continuerai encore longtemps. Là encore, les animes de notre enfance sont hors catégorie, c’est pour cela qu’aucun d’entre eux ne fait partie de la liste.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jibouille 319 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte