Magazine Beaux Arts

Exposition de Frédérique JOUCLA à Samba Résille

Publié le 04 octobre 2011 par Philippe Cadu @ContempodeLArt

Exposition de Frédérique JOUCLA à Samba RésilleExposition de Frédérique JOUCLA à Samba Résillehttp://samba-resille.org/

Exposition  du 6 au 28 octobre 2011
Vernissage de l’exposition le jeudi 6 octobre à 19h
dans le cadre d’Octobre Rose, contre le cancer du sein

 La série de photographies comprend 15 tirages numériques (80 x 120 cm) réalisés de décembre 2008 à août 2011

Table-ronde le mardi 11 octobre à 18h30 à Samba Résille en présence de l’artiste, de la modèle et de la Ligue contre le cancer, Comité Haute-Garonne.

Le travail photographique de Frédérique Joucla est résolument emprunt de l’expérience de la féminité dans son acceptation la plus globale. Elle est à la fois pour l’artiste l’objet, qu’il s’agisse d’autoportrait ou de modèle, et à la fois le prisme, la focale qui donne à regarder le monde.

Croirait-on en outre qu’au travers de mises en scènes, de « mises en corps » ou de mises en jeux subtilement scénographiés par l’artiste on soit porté à nos imaginaires ?  Appréhender les œuvres de Frédérique Joucla invite effectivement à créer soi-même le récit de l’image.

La série « Au Carnaval de soi », réalisée de décembre 2008 à Août 2011, relève de deux vertus :

La première, celle de libérer – du moins de lui en offrir la possibilité – libérer le public du  tabou autour de ces femmes « amazones », guerrières du cancer du sein, farouches revendicatrices d’une féminité subjectivement mais profondément amputée par nos représentations collectives. Car en découvrant les images de Frédérique Joucla , on perçoit que cette féminité n’est pas ordinaire : Elle est ressaisie, remaniée, réappropriée, elle redonne à voir et à partager, elle est vivante, pas plus, pas moins.
La seconde, celle de libérer la parole en libérant l’image.

Ces deux vertus ont porté l’association Samba Résille à accompagner et accueillir le projet d’exposition de Frédérique Joucla au sein de son Centre d’Initiatives Culturelles et Citoyennes à Toulouse. L’accompagner dans un parcours qui ne cesse de tisser des liens forts entre des structures et des personnalités toutes concernées par le cancer du sein, au travers d’un travail fédérateur et à la portée citoyenne innovante.
L’accueillir pour restituer au public cette œuvre, sans tabou et pudique, qui ne se contente pas de montrer des seins pour traiter du cancer.

Sandie guilloteau et Laurent Vildary
Samba Résille

38 rue Roquelaine – 31000 Toulouse (Agrandir le plan)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Cadu 34579 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog