Magazine Culture

On a écouté : It All Stars With One d’Ane Brun

Publié le 04 octobre 2011 par Swann

On le sait, les américains sont les meilleurs en folk. Et chez les filles, ce sont incontestablement les scandinaves. Et, la chef de file s’appelle Ane Brun. Norvégienne. Blonde. Un visage de poupée et une voix de velours qui enveloppe avec douceur les auditeurs. Ane Brun sort son nouvel album, It All Stars With One, et fidèle à son habitude, elle nous livre un véritable écrin de folk, ou s’invite parfois un certain José Gonzalez.

Les arrangements sont toujours aussi délicats, le songwriting remarquable s’apparente toujours à une douce poésie, mais une chose change par rapport aux précédents albums : la présence des percussions, donnant une toute nouvelle dimension à la folk de la Grande Dame. All Stars With One se fait moins épuré donc, avec un peu plus d’orchestrations, mais la base pop-folk est là. On trouve toujours des morceaux en guitare/voix sublime, (Lifeline, mon préféré), d’autres ou le piano s’impose (The Light From One).

Ane Brun nous transporte toujours autant avec sa voix à la fois forte et fragile. L’album se fait déchirant et éclatant. Elle vogue, comme à son habitude entre joie et mélancolie. Elle se montre aussi très belle interprète, en reprenant d’une manière assez originale et créative Do You Remember de Cindi Lauper.

La belle norvégienne sera en concert au Trianon le 15 octobre prochain. C’est évidemment un concert à ne pas manquer, sachant que ses passages en France sont assez rares. Et, je peux vous assurer qu’en live, la beauté du spectacle est tel que quand je l’ai vu, j’ai fondu en larme. Pour de vrai, quand elle s’est mise à chanter « Rubber & Soul ».


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Swann 76975 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog