Magazine Afrique

Les boxeurs camerounais en session de rattrapage

Publié le 04 octobre 2011 par 237online @237online
éèïàïééééèééàéàééééé
Les boxeurs camerounais en session de rattrapageEliminés en seizièmes de finale des championnats du monde en Azerbaïdjan, ils prendront part à un autre tournoi qualificatif pour les J.O.2012 l'an prochain. A Bakou (Azerbaïdjan), les Camerounais ont eu un destin commun. Tous (cinq) ont été éliminés aux seizièmes de finale. Thomas Essomba (49 kg), Smaila Babou (64), Joseph Mulema (69 kg, capitaine de la sélection nationale), Romaric Ngoula (91 kg) et Blaise Yepmou (+ 91 kg), représentaient le Cameroun à la 17e édition du championnat du monde de boxe à Bakou. La compétition a débuté le 24 septembre dernier avec 680 pugilistes. Les Camerounais avaient passé le premier tour dans chacune de leurs catégories. Pourtant, il s'agissait d'une échéance à double enjeu. Outre le titre mondial, tous les pugilistes qui auront atteint les quarts de finale à Bakou seront directement qualifiés aux Jeux Olympiques de Londres-2012. Alignés dans cinq catégories sur les dix possibles, les Camerounais n'ont pas réalisé l'exploit. Les boxeurs africains se sont montrés moins tenaces. Une situation que le sélectionneur camerounais, Justin Tchwem déplore : « Dommage ! Aucun Camerounais ne poursuit la compétition. Il faut avouer que le niveau africain à cette compétition est très bas. On a beau être champion d'Afrique ou médaillé d'or aux Jeux africains, la réalité est tout autre au niveau mondial. » Ce que l'on reproche aux Camerounais : un manque de compétition, une mauvaise gestion de l'énergie pendant les rounds, entre autres. Toutes les chances ne sont pas perdues pour les Africains qui auront droit à 64 places à Londres. D'où la session qualificative de rattrapage qui aura lieu au mois d'avril prochain à Casablanca au Maroc. « Au niveau africain, nous avons de grandes chances de qualification. Nous comptons aller avec un minimum de dix boxeurs au Maroc. A ce niveau, l'on retiendra six boxeurs jusqu'aux mi-lourds. Chez les poids lourds et super-lourds, l'on ne retiendra que quatre. Nous avons des boxeurs champions d'Afrique et médaillés d'or aux Jeux africains dans chacune des sept catégories. Rien n'est perdu », confie Justin Tchwem. Les Lions rejoindront Yaoundé le 10 octobre prochain pour débuter la préparation de la séance de rattrapage.
FollowFollow

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte