Magazine Société

Dérapages : L'entourage de Sarkozy responsable ?

Publié le 25 février 2008 par Rene Lanouille

Dérapages : L’entourage de Sarkozy responsable ?

On se souvient en juin 2007, d’un Patrick Devedijan tout sourire avec ses copains Renaud Muselier et Michel Havard évoquant la centriste Anne-marie Comparini en disant « cette salope ! ».

A l’époque Nicolas Sarkozy en visite à Lyon, avait déclaré brièvement « ce n’est pas une façon de parler aux femmes ni à qui que ce soit ». On se souvient aussi en 2007, de l’un des principaux conseillers du président, Henri Guaino traitant BHL de « petit con » (ce dernier l’avait qualifié de « raciste ».). Cette fois-là, le président ne releva pas.

Depuis le début de la Vème république, il y a toujours eu des hommes politiques qui se sont fait remarquer par leur langage peu châtié, quand ce n’était pas des sorties très douteuses. C’est humain, dans chaque parti, on retrouve un « histrion », « un aboyeur » capable de hausser le ton quand c’est nécessaire avec les mots de son choix (Poniatowski pendant la gouvernance Giscard, Charasse pendant les années Mitterrand).

Mais, depuis peu, on a la détestable impression que ces écarts verbaux se généralisent et viennent de plus en plus souvent du sommet de l’Etat.

Jean-pierre Raffarin, avec qui il est pourtant très difficile d’être d’accord a, cette semaine, bien résumé la situation : « s’exprimer est un métier ». Il évoquait la sortie hasardeuse d’une autre soldat émérite de la Sarkozie, Emmanuelle Mignon (directrice de cabinet du président), qui avait déclaré dans VSD : « En France, les sectes sont un non-problème » et avait ensuite laissé planer le doute sur la non-nocivité de la scientologie (elle a depuis démenti ces propos.). De son côté Edouard Balladur, d’habitude assez discret dans les médias, s’est fendu d’un " tous ceux qui ne sont ni des élus ni des membres du gouvernement doivent s’astreindre à une plus grande réserve ».

Depuis cet incident, les médias se sont intéressés à Emmanuelle Mignon. Elle fait justement partie de cette catégorie des personnes ni élu, ni membre du gouvernement, énoncée plus haut par l’ancien Premier ministre, qui s’exprime de plus en plus. Il est donc tout naturel que la presse s’intéresse désormais à ces conseillers naviguant entre l’ombre et la lumière.

Le Monde a réalisé, la semaine dernière, un portrait de l’Enarque la plus écoutée de Nicolas Sarkozy. A part l’angle « premier de la classe », que l’on connaissait déjà, on note un élément révélateur chez cette conseillère, crainte pour sa rudesse : à chaque fois qu’elle parle de quelqu’un à l’Elysée, elle dit « ce crétin de . ».

Emportements et dérapages ne sont donc pas anodins et révèlent un manque de maîtrise (pourtant exigé par le chef de l’Etat lui-même) et aussi beaucoup de condescendance. Même si l’objectif était de produire des étincelles (et surtout des idées pour l’énorme besoin en « annonces » du président) avec un groupe de personnes aussi talentueuses que caractérielles, on peut se demander si tout cela crée vraiment du sens. Toute la presse rapporte, en effet, les relations électriques, voire même explosives entre ces conseillers, entre Guaino et Mignon, Mignon et Guéant, Guéant et Guaino, Pérol et Guaino.

Les Français s’attendaient à une rupture, mais certainement pas à ce type de rupture. On devine la stratégie des communicants, virevoltant autour du président : s’opposer en tout point à Jacques Chirac. Quand l’ancien maire de Paris employait avec délectation la langue de bois et brillait dans les habituelles allocutions (14 juillet, voeux aux Français), Sarkozy utilise un langage très direct (« simpliste » disent certains) et bouscule les conventions. Jacques Chirac se faisait oublier pendant plusieurs semaines pour réapparaître, flamboyant au salon de l’Agriculture. De son côté Sarkozy communique « partout, tout le temps, tous les jours ». Et pour son premier salon de l’Agriculture, il se montre sur les nerfs et donc absolument pas consensuel, là où on attend qu’il le soit.

Cette stratégie d’opposition complète (un « négatif » en somme) avec Jacques Chirac ne rend pas service à Nicolas Sarkozy. A force de vouloir imprimer « sa différence » à tout prix, le nouveau chef de l’Etat impose quotidiennement une communication de bric et de broc qui n’a plus aucune prise sur le réel. En pensant qu’il est obligatoire d’électriser les foules tous les jours et de montrer un président toujours prêt à en découdre, nos petits génies de la stratégie se sont encore bien fourvoyés. Non seulement Nicolas Sarkozy plonge dans les sondages mais en plus il passe désormais pour ce qu’il n’est sans doute pas : quelqu’un sans savoir-vivre et sans savoir-faire, un malotru irritable, incapable d’écoute et de patience.

Les socialistes ont beau jeu de jouer les vierges effarouchées à chaque mot de travers. Leur indignation sent le mauvais théâtre de boulevard et ils n’ont vraiment pas de leçon à donner dans ce domaine là non plus. On aimerait surtout les entendre sur une autre alternative politique au lieu de prolonger des débats stériles et d’alimenter des polémiques sans intérêt.

Il est aussi ahurissant d’entendre la fille de Jean-marie Le Pen se draper dans sa dignité après les propos malencontreux de Nicolas Sarkozy au salon de l’Agriculture. Après tout son père, toujours en activité, fut l’empereur du dérapage et ne fut d’ailleurs que ça.

Il est beaucoup trop tôt pour faire un bilan du gouvernement Fillon et de la présidence Sarkozy. Ce serait injuste par rapport à la période de grâce dont ont pu bénéficier les précédents présidents. Ce serait aussi entonner le même chant que les populistes et ceux qui n’ont rien à proposer.

Il est simplement dommage, qu’avec cette communication furieuse et tout azimut, la forme occulte de plus en plus le fond (réformer et moderniser un pays qui en a grand besoin). Alors s’il y a bien une chose que le président de la République devrait s’empresser de confier à des professionnels raisonnables et aguerris, c’est la réforme du style et la méthode.

par Arnaud

25/02/2008

38 visites

0 commentaires

Vous avez aimé cet article ? Faites le connaître sur :

Add to Del.icio.us
Del.icio.us
Add to Digg this
Digg
Add to reddit
reddit
Add to Y! MyWeb
Y! MyWeb

Commentaires

Un message, un commentaire ?

Votre nom (ou pseudonyme) :

Votre adresse email :

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

</fieldset> <p style="display:none;"><label for="nobot">Veuillez laisser ce champ vide :</label> <input name="nobot" type="text" id="nobot" value="" size="10"/></p> <p class="spip_bouton"><input type="submit" value="Voir ce message avant de le poster"/></p> </div> </form> </div><p/> <p/> </div>

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Sarkozy cite Thorez

    “il faut savoir terminer une grève lorsque commence le temps de la discussion.” [dans Le Mague] Tout le monde a du mal à boucler son budget, L’État aussi ! Lire la suite

    Par  Jlhuss
    SOCIÉTÉ
  • Sarkozy et les pêcheurs

    J'aimerais parler d'autre chose (et je le fais, puisque j'ai ce matin, à la radio, parlé du désir d'enfants et du pétrole), mais Nicoals Sarkozy est tellement... Lire la suite

    Par  Bernard Girard
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Sarkozy première !

    … les premiers vœux du Président. Surprise! : les “figures imposées” ont été respectées, mis à part le “direct intégral” qui changeait un peu le phrasé habituel. Lire la suite

    Par  Jlhuss
    SOCIÉTÉ
  • Sarkozy, fou de Dieu

    Par Hervé Nathan, rédacteur en chef à Marianne. A Ryad, le président de la République réitère ses bondieuseries et englobe l'Arabie saoudite dans sa «... Lire la suite

    Par  Torapamavoa Torapamavoa Nicolas
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Thank you Mr Sarkozy / Merci M. Sarkozy

    ----------------- Bulletin Email ----------------- De : Paco & the Vegans Date : 25 janv. 2008, 02:41 M. le Président, merci. Certains voient en votre élection... Lire la suite

    Par  Torapamavoa Torapamavoa Nicolas
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Nicolas Sarkozy communique

    Tous les matins quand je me lève je fonce sur Internet voir l’actualité et les blogs pendant que le café coule.Neufs fois sur dix une idée de billet me vient... Lire la suite

    Par  Nicolas J
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Sarkozy: L'affaire du SMS

    « Le SMS est faux. Je porte plainte pour faux ». Elémentaire mon cher Watson ! En réalité, c’est beaucoup plus compliqué, parce que la loi pénale ne sanctionne... Lire la suite

    Par  Torapamavoa Torapamavoa Nicolas
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Rene Lanouille 34849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine