Magazine Culture

Prix Constantin 2011 : comme un petit regret…

Publié le 18 octobre 2011 par Swann

Crédit Photo : François Maréchal

Avant toute chose, je tenais à dire que je trouvais ça absolument fantastique d’être l’un des blogs partenaires du Prix Constantin 2011. Même dans mes rêves les plus fous je n’aurais pu imaginer un jour, être embarquée dans une telle aventure. Je remercie donc mille fois Ideactif de m’avoir donné l’opportunité de suivre Cyril Mokaiesh (une superbe rencontre).

Là, où j’aimerais taper du poing, (même si mon tout petit avis n’intéresse personne), c’est sur le choix du lauréat enfin lauréate de cette année : Selah Sue. Oui, elle fait du buzz, oui, elle tourne beaucoup, oui on ne parle que d’elle. Oui, mais justement en quoi le Prix Constantin pourrait-il lui permettre de faire décoller une carrière qui vole déjà très haut…Mystère et boule de gum. Je ne comprends pas la logique du jury, pourtant composé d’éminentes personnes.

Le but du Prix Constantin est-il bien de mettre de la lumière sur un artiste peu médiatisé, ou bien sur le Prix en lui même en recherche de publicité ? C’est un peu la question que je me pose. Si, c’est la deuxième option qui est choisie, alors oui, dans ce cas, Selah Sue est le choix parfait. Puisqu’elle possède déjà une belle couverture médiatique, et qui plus est, c’est l’artiste la plus calibrée pour passer en boucle sur les radios grandes ondes. Bon Placement.

Je le regrette un peu, voire beaucoup et s’il faut que je parle vulgairement je dirais même que ça me fait carrément chier. C’est vrai mon cœur battait pour Cascadeur et Cyril Mokaiesh, mais j’avoue que j’aurais été ravie que n’importe quel autre artiste de cette sélection remporte le Prix, car chacun apporte quelque chose de neuf dans la musique…une plume, des mots, une musicalité, un engagement, un renouveau.

Malheureusement cette année, le Prix Constantin a été frileux, et moi, ça me dérange de voir le nom de Selah Sue à la suite de celui d’Hindi Zahra, même si elle défend très bien son projet.

Néanmoins ! De très bonnes choses durant cette soirée :

1. Revoir Raphael sur scène, et le voir chanter en groupe avec Cali, Daphné, Camille et Olivia Ruiz.

2. Apercevoir en vrai de vrai Benjamin Biolay que j’adore.

3. Les superbes robes de mariées de Brigitte. Je proclame ces filles-là, les filles les plus sexys de la soirée. (c’est décidé, plus tard je veux être une Brigitte)

4. Le répondant d’Alex Beaupain, qui a tenu tête à Thomas VDB et son étrange sens de l’humour quasi-cosmique.

5. La classe de Bertrand Belin. J’arrête pas de le dire, mais moi Bertrand Belin, je le trouve d’une classe remarquable. Un mec à la fois dandy, poète, drôle et décalé. Oui…oui, j’avoue, je craque un peu…

6. Cascadeur. En entier. Parce que c’est Cascadeur, et que son projet m’envoie toujours far far away je ne sais pas trop où…

7. La fougue de Cyril Mokaiesh… tellement fougueux qu’il s’est un peu pris pour Superman en nous faisant un remake de Clark Kent, vous savez quand il arrache sa chemise…les filles du premier rang ont dû apprécier.

8. La superbe « L » que je voyais sur scène pour la première fois, et que j’espère très bientôt voir dans un vrai concert rien qu’à elle. C’est le glamour et la simplicité à l’état pur.

Et, en attendant, la dernière interview de Cyril Mokaiesh qui devrait débarquer d’ici demain, voici quelques photos des balances et du passage de ce dernier pendant le Prix Constantin.

Cyril
Cyril M
Cyril Mokaiesh2
IMG_9057

Mok
Moka
Mokaiesh
Moké

par François Maréchal
par François Maréchal


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte