Magazine Culture

Le Petit Questionnaire de Proust posé à Astrid Waliszek

Publié le 21 octobre 2011 par Bouquinovore @bouquinovore


Le Petit Questionnaire de Proust posé à Astrid Waliszek Mais que peut bien être le questionnaire de Proust, beaucoup d’entre vous le savent, mais il est fort possible que d’autres l’ignorent, pour cette même raison, je me permettrais de faire un petit rappel avant de rentrer dans le vif du sujet.
Proust découvre ce test à la fin du XIXe siècle, alors qu'il est encore adolescent. Ce jeu anglais datant au moins des années 1860 était nommé Confessions. Celui-ci figure dans un album en anglais de sa camarade Antoinette, fille du futur président Félix Faure, dont le titre original est « An Album to Record Thoughts, Feelings, &c » (un album pour garder pensées, sentiments, etc.). À cette époque, ce genre de jeu est en vogue ; la mode en vient d’Angleterre : les questionnés peuvent y dévoiler leurs goûts et leurs aspirations.
Le Petit Questionnaire de Proust posé à Astrid Waliszek Pour ce deuxième opus du Petit Questionnaire de Proust, j’ai le plaisir de recevoir Astrid Waliszek, auteur-réalisatrice de films documentaires de vulgarisation scientifique. Passionnée de musique et d'arts plastiques, elle n'hésite pas à prendre un train ou un avion juste pour voir ou revoir un tableau, une sculpture, ou écouter une musique qui lui trotte dans la tête. Cette passion se retrouve dans Topolina, son premier roman édité chez Grasset et Fasquelle, qui a fait l’objet d’un partenariat sur ce blog.
Quel est votre principal trait de caractère ? Tenace - et directe - je ne suis pas sûre que ce soit une qualité ! La qualité que vous préférez chez un homme ? L’esprit et la capacité à être masculin, ce qui n'est pas si évident
La qualité que vous préférez chez une femme ? La capacité de complicité avec d'autres femmes, qu'elles ne soient pas des ennemies potentielles. Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ? La gentillesse, la façon d'être présent à soi-même. C'est un mot à réhabiliter, le mot gentillesse. Quel est votre occupation préférée ? Rêver Quel est votre rêve de bonheur ? Heu... le bonheur, peut-être ? Quel serait votre plus grand malheur ? Perdre des êtres chers Ce que vous voudriez être ? Musicienne Le pays où vous désireriez vivre ? Le Brésil, peut-être ? J'aime bien la France, j'aime en partir pour y revenir, toujours Vos auteurs favoris ? Oh, il en a tant - à trier, Shakespeare, Racine, Beckett, Magda Szabo, Françoise Lefevre, Freud, Pascal Quignard, Yves Bonnefoy, Duras, Virginia Woolf ...
Vos héros de romans favoris ?
Richard III, c'est l'absolue référence Vos héros dans la vie réelle ? Chris Marker. Vos noms favoris ? Pas de noms mais des mots, comme jubiler, primesautier, libellule, exquis, visage, fichtre, bestiole… Le don de la nature que vous voudriez avoir ? L’oreille absolue Quelles sont les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence Les fautes d'orthographe ou de grammaire qui détournent les mots de leur sens et leur en donnent de nouveaux Quelle est votre devise ? Celle de Topolina "le malheur, c'est lorsqu'on est détruit par ses insuffisances - le bonheur, lorsqu'on les savoure" - de Adam Phillips.
Pour sortir et conclure de notre petite interview, avez-vous de nouveaux projets ? Aurons-nous prochainement le plaisir de vous lire ?En septembre 2012 paraîtra le nouvel opus. C'est l'histoire d'un photographe parisien d'une quarantaine d'années, grand, mince et élégant, toujours vêtu de noir, dont les jours prennent un tournant inattendu qui donnera de nouvelles marques à sa vie...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bouquinovore 20707 partages Voir son blog

Magazines