Magazine Culture

Cristina Branco le 2/02/2008 à l'Arsenal de Metz

Publié le 25 février 2008 par Emeute Visuelle

Crisina_brancoPhoto: JC Fourez

Cristina Branco (1972) grandit loin des maisons de Fado de Lisbonne et rien ne l'y prédestinait. Comme beaucoup de jeunes portugais nés après la révolution des œillets (1974), elle s'intéressa à la musique populaire, le jazz, le blues et la bossa nova mais pas au Fado, qui appartenait à une autre génération, jusqu'au jour de ses 18 ans où son grand-père lui offrit l'album Rara e Inédita d'Amália Rodrigues.

Crisina_branco_1Photo: JC Fourez .

Cristina Branco y découvrit toute l'émotion contenue dans le Fado, née de cette étroite communion entre la voix, la poésie et la musique. La chanteuse, encore étudiante en communication et souhaitant devenir journaliste, commença à travailler sa voix et à prendre au sérieux sa récente vocation.

Crisina_branco_2Photo: JC Fourez

Dans les années 90, d'autres jeunes musiciens créèrent une nouvelle forme d'expression du Fado ; lui donnant un nouvel éclat. Comme eux, Cristina Branco commença à imposer ses choix mêlant le respect de la tradition à un désir de modernité.

Crisina_branco_3Photo: JC Fourez

Souffrance, mélancolie, indicible impuissance de l'être face au destin. Tels sont les tragiques sentiments que l'on s'attend à ressentir en écoutant les formules rituelles du Fado traditionnel. Formules immuables dont la répétition invariable conduit à une certaine lassitude du Fado, rendant l'émotion moins vive et détournant la portée du texte des interprètes.

Crisina_branco_5Photo: JC Fourez

C'est une autre voie qu'a choisi Cristina Branco. Sans chercher la rupture naïve avec la tradition, mais plutôt ce qu'elle a de meilleur (il suffit d'écouter les classiques du Fado qu'elle chante), Branco revitalise cette tradition par l'authenticité de son interprétation. La voix et la sensibilité de Cristina Branco œuvrent pour trouver ce délicat mariage entre les textes et la musicalité du Fado, ce chemin expressif vers lequel les mots et les notes deviennent inséparables.

Crisina_branco_6Photo: JC Fourez

Avec le compositeur/guitariste Custódio Costelo, elle symbolise une nouvelle génération de fado, à la fois moderne et qui met en valeur la tradition, mêlant des thèmes fado avec de la musique folk et d'autres styles.

Crisina_branco_7Photo: JC Fourez

Le site web de Cristina Branco

 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Emeute Visuelle 65 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines