Magazine Cinéma

film: "Restless" de Gus Van Sant

Par Dina_gar

   Un beau film , j'ai aimé ; il laisse en suspens une douceur fascinante . Dès les premières images , Enoch dans un bus ou une voiture a le regard fixe  , un peu vide ; on sent le côté "différent" de ce bel adolescent. .Ce sentiment se consolide quand on comprend qu'il assiste à des obsèques d'inconnus ; quatre fois en peu de temps, c'est suspect  à l'organisateur des pompes funèbres... On apprend qu'Enoch n'a pu assister aux funérailles de ses parents, morts dans un accident de voiture ,et lui-même dans le coma .   Il se crée un ami fantôme , un soldat japonais  mort à la guerre ; ils se parlent , jouent ;  Le fantôme le considère un peu comme un être fragile à protéger... Puis à un enterrement il rencontre Annabel une jeune fille au visage radieux , pleine de vie , elle qui sait qu'elle a une tumeur au cerveau... Ils vont vivre une belle histoire qui défie la mort  ; le temps est compté ; ils s'inventent des histoires et des jeux pleins de rires...  Le tout dans une atmosphère hors du commun.

   Quand elle mourra ,  ,il ne sera pas triste  , il aura appris la vie, le fantôme japonais ne paraîtra plus , Enoch semble allégé du poids de la mort de ses parents  ; sujet difficile mais traité  avec un grand  respect des personnages , une belle délicatesse assez romantique. Un film hors du monde actuel.  Enoch est Henry Hopper et Annabel, Mia  Wasikowska , magnifiques tous les deux .


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dina_gar 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte