Magazine Cinéma

Violence Jack

Publié le 25 octobre 2011 par Olivier Walmacq

violence Jack

Style: Animé Gore/hentai( interdit aux moins de 18 ans)
Durée: 50 minutes épisodes 1 et 2, 40 minutes épisode 3
Année: 1986/1988
Réalisateur: Go Nagai

Résumé: Un géant est réveillé par hasard dans une grotte. D'abord mauvais, il finira par faire le bien autour de lui.

La critique de Duncan:

Connaissez-vous Urotsukidodji ? Animé (en 5 épisodes, mais seuls les deux premiers demeurent excellents) qui a fait scandale à son époque à cause de son caractère pornographique très explicite, demeure désormais culte pour beaucoup de gens, grâce à ce côté sans limite absolument dantesque et jouissif, qui mélangeait parfaitement porno et gore. Un vrai bonheur.

Maintenant, connaissez-vous Ken Le Survivant ? Pour rappel, c'est un manga qui a conduit de nombreuses personnes bien pensantes (comprenez ici Ségolène Royale et le Club Dorothée à l'hôpital pour crise cardiaque.
Ce manga, oeuvre désormais culte, mélangeait non pas hentai et violence extrême, mais plutôt violence trash et ambiance post apocalyptique à la Mad Max absolument magnifique.

Maintenant, mélangez Urotsukidodji et Ken Le Survivant, et vous obtenez Violence Jack, une oeuvre réalisé par l'immense Go Nagai, à qui l'on doit l'ultra violent Devil Man (le manga, pas la bouse live) et le gentillet Goldorak.
Dans cet animé, vous avez de tout: du viol explicite, des enfants se faisant couper la tête, des découpages de jambes, de l'étripage à coup de tronçonneuse, des filles aux seins nus, de l'écartelement et j'en passe.

C'est gore, jouissif, trash,glauque (l'ambiance est vraiment flippante), les personnages sont bizarres et vraiment cruels (mention spécial au transexuel qui s'amuse à planter des couteaux dans les têtes des enfants), et vraiment,tout ça non stop, même si le troisième épisode reste dispensable.
Quant au héros lui même,donc Jack, il parle peu, mais fait son boulot de boucher à merveille.

Il arrache, il découpe, il écrase avec bien évidemment 40 000 litres de sang pour accompagner ses meurtres.
Je mentirais si je disais que je préfère Violence Jack à Urostukidodji, mais pour moi, il explose littéralement Ken Le Survivant.
Un animé qui se fout de tout, en particulier du politiquement correct, que ce soit au niveau sexuel ou au niveau gore.
Après, j'ai un regret, voire même deux: un troisième épisode inférieur aux deux autres. Ensuite, dommage qu'il n'existe pas d'autres épisodes, car il y aurait eu matière à creuser le délire encore plus loin.
Mais tant pis, car Violence Jack restera une oeuvre qui fera date.

Note: 17/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Jack et Julie

    Jack Julie

    Adam Sandler nous présente sa soeur jumelle! Pour le prix d'un Adam Sandler vous en aurez deux ! L'acteur a vu les choses en double et il s'est lancé comme... Lire la suite

    Par  Popmovies
    CINÉMA, CULTURE
  • L'étrange Noël de Monsieur Jack

    L'étrange Noël Monsieur Jack

    Après la fête d'Halloween, l'épouvantail Jack Skellington s'ennuie et tombe par hasard dans le monde de Noël. Voyant des choses étonnantes, Jack décide de... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Critique : Casino Jack

    Critique Casino Jack

    Sorti en 2010 aux Etats-Unis et en 2011 au Canada, Casino Jack a bien été distribué en France…mais uniquement en DVD. En fait, Casino Jack aurait aussi bien pu... Lire la suite

    Par  Callahan21
    CINÉMA, CULTURE
  • Jack et Julie

    Jack Julie

    Le film Jack et Julie avec l'acteur américain Adam Sandler Synopsis du film comédie américaine “Jack et Julie”Jack, un père de famille bien tranquille, voit sa... Lire la suite

    Par  Ocinemaroc
    CINÉMA, CULTURE, MOYEN ORIENT, RÉGIONS DU MONDE
  • Jack Le Tueur de Géants

    Jack Tueur Géants

    genre: fantastique, heroic fantasyannée: 1962durée: 1h35l'histoire: Le sorcier Pendragon veut s'emparer du trône de Cornouailles en faisant abdiquer le roi et... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Violence Elle Seule

    Violence Elle Seule

    genre: drame (interdit -16 ans)année: 2011durée: 31 minAllez, je m'emmerde.Autant canalyser mon emmerdement dans une chro.Je ne viens plus sur Naveton depuis... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Le rappeur multimillionnaire P. Diddy attribue son succès à une leçon commercial...

    rappeur multimillionnaire Diddy attribue succès leçon commerciale qu'il apprise l'âge

    Sean Combs, communément connu sous le nom de Puff Daddy ou P. Diddy, est un artiste et un entrepreneur dont le sens aigu des affaires lui a valu une fortune de... Lire la suite

    Il y a 4 heures, 7 minutes par   Argentaire
    FINANCES, FOCUS EMPLOI

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines