Magazine Cinéma

Halloween (2007)

Publié le 25 octobre 2011 par Olivier Walmacq

Hallo 2007

genre: horreur, slasher (interdit aux - 16 ans)
année: 2007
durée: 1h45

l'histoire: Le 31 octobre, à Haddonfield, le soir d'Halloween, Michael Myers, 10 ans, assassine la moitié de sa famille avec un couteau de cuisine. Il est alors pris en charge par le Docteur Loomis dans un hôpital psychiatrique. 17 ans plus tard, Michael s'échappe de l'asile et sème la terreur sur sa route

la critique d'Alice In Oliver:

S'attaquer au remake du slasher de John Carpenter n'est pas une mince affaire, d'autant plus que Halloween, la nuit des masques, est justement considéré comme le ou l'un des meilleurs slashers de tous les temps.
Encore une fois, l'exercice est loin d'être évident, le piège étant évidemment de sombrer dans la séquelle ou la copie avariée.

Une remarque d'autant plus valable que la saga Halloween n'a eu de cesse de sombrer dans le ridicule et dans le nanar de comptoir, Michael Myers devenant même un objet manipulé par une secte dans Halloween 6.
Ensuite, les récents remakes horrifiques hollywoodiens se sont montrés peu convaincants. Au hasard, on pourra citer les nouvelles versions tristounettes (pour être gentil) d'Amityville, 666: La Malédiction ou encore The Fog.

Toutefois, avec ce remake d'Halloween, tous les espoirs sont permis. La réalisation est confiée à Rob Zombie, un cinéaste qui a fait ses preuves avec La Maison des 1000 morts, et qui a confirmé les espoirs placés en lui avec The Devil's Rejects. Rob Zombie a grandi avec le film de John Carpenter.
C'est un fan absolu de ce chef d'oeuvre. Rob Zombie propose donc un nouveau scénario et un nouveau style.

Hallo

Clairement, le réalisateur est passionné par le cas de Michael Myers, le terrible croquemitaine, qui a assassiné la moitié de sa famille étant gosse. Le jeune homme est évidemment transféré dans un hôpital psychiatrique, confié aux soins du Docteur Loomis, qui l'étudiera pendant de longues années, sans jamais percer son secret. A partir de ces différents éléments, Rob Zombie tente de brosser le portrait psychanalytique de Michael Myers.
Pour cela, le cinéaste effectue plusieurs flashbacks. Ce qui nous permet de découvrir une famille incestueuse, chaotique et violente.

Pour Rob Zombie, la source du mal se trouve dans les rapports qu'entretient Michael Myers avec ses parents, entre un père alcoolique et une mère qui le hait mais qu'il cherche malgré tout à aimer.
Pour Rob Zombie, c'est une façon comme une autre d'égratigner (ou plutôt de saigner) la famille américaine et les grands principes instaurés par une société moralisatrice, mais étrangement aveugle devant la souffrance de Myers. On comprend mieux pourquoi le croquemitaine nourrit une telle rancoeur envers la ville d'Haddonfield.

halloween-2

Certes, la démonstration est parfois convaincante. Toutefois, au bout de ce tunnel chaotique, on ne comprend toujours pas ce qui a transformé Michael Myers en criminel froid et sanguinaire. Ensuite, Rob Zombie est tellement obnibulé par son personnage principal qu'il oublie ses autres protagonistes en présence.
C'est le cas par exemple du Docteur Loomis et de Laurie Strode, particulièrement transparents dans le film.
De ce fait, Halloween version 2007 reste un remake mi-figue mi-raisin. Ni bon ni franchement mauvais, d'autant plus que le film reste un slasher de facture classique.

Toutefois, Rob Zombie a le mérite de proposer une autre vision du chef d'oeuvre de John Carpenter, mais son remake reste inabouti.
Clairement, Halloween la nuit des masques est un slasher intouchable. Ensuite, pourquoi vouloir à tout prix expliquer les origines du mal ?
C'est ce qu'avait parfaitement compris l'ami Carpenter. Ce qui rend Michael Myers aussi effrayant, c'est qu'il n'y a pas d'explication dans le mal qui le ronge depuis des années.

Note: 10.5/20


Halloween 2007 - Trailer


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines