Magazine Culture

Prédateurs

Par Lecteur En Série

predateurs.png

En savoir + sur l’Auteur ?

4ème de couv.
Une guerre sans nom. De jeunes soldats sauvagement mutilés dans des mises en scènes effroyables. Mais l’ennemi n’est pas le coupable. Pour le lieutenant Frewin, fasciné par le langage du sang, il ne peut s’agir que d’un psychopathe, un monstre de ruse et sadisme, un prédateur cruel et archaïque qui va les décimer un par un.

Mise en situation
Sur le terrain d’une guerre qui ne veut pas dire son nom, le cadavre d’un militaire est retrouvé… atrocement mutilé et mis en scène.
Une enquête est ouverte et confiée au lieutenant Frewin, secondé par toute son équipe de la Police Militaire. Rapidement, une jeune infirmière, Ann Dawson, fascinée par ces meurtres, vient renforcer ses effectifs, au moment où un deuxième corps est retrouvé…

Ma vision de ce roman
Chattam a un style d’écriture très visuel (c’est le moins que l’on puisse dire !!) avec des descriptions des lieux, de la situation (avec notamment la paranoïa qui s’empare inévitablement du groupe), des personnages (tous en proie, à des degrés divers, à des démons intérieurs) et surtout des crimes commis (je dois bien avouer qu’à certains moments, la lecture devient un peu difficile !).
L’atmosphère pesante, suffocante, terrifiante, est accentuée également avec le découpage du roman. En effet, Chattam s’emploie toujours à fractionner son récit en une multitude de chapitres très courts (exactement 81 chapitres pour 459 pages) toujours conclus sur un nouveau rebondissement.
L’intrigue n’est pas en reste : c’est un excellent thriller, avec toujours des crimes abominables, de multiples fausses pistes encouragées par des révélations sur tous les personnages au fil du récit jusqu’au dénouement final où nous avons droit à l’étalage, en série, de toutes les analyses du pourquoi de ces crimes, ce qui constitue d’ailleurs le seul point un peu décevant de ce roman.

Bonus !
Regardez une interview de Maxime Chattam au sujet de ce roman, diffusée sur le site lelitteraire.tv… La première partie se trouve ici, et la seconde, là.

POUR ALLER PLUS LOIN

Site de l’Auteur   |   Site de l’Éditeur

Prédateurs
Maxime Chattam
Éd. Albin Michel, 2007
459 pages


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lecteur En Série 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines