Magazine Europe

Russie : régression des droits civiques sous l'ère Poutine

Publié le 26 février 2008 par Danielriot - Www.relatio-Europe.com

Le malaise du Conseil de l’Europe est d’autant plus important qu’un récent rapport d’Amnesty International dénonce le recul des droits civiques en Russie sous la présidence de Vladimir Poutine, cinq jours avant une élection présidentielle déjà critiquée par les pays occidentaux.


Dans un rapport, l'organisation explique que de nouvelles lois restreignant les activités des organisations non gouvernementales (ONG), la dispersion, par la police, de manifestations hostiles au pouvoir et le harcèlement dont se disent victimes certains opposants s'inscrivent dans le cadre d'une destruction systématique des libertés civiques en Russie.
"Les défenseurs des droits de l'homme, les organisations indépendantes de la société civile, les opposants politiques et les citoyens ordinaires ont tous été victimes de cette régression dans le domaine des droits civiques et politiques", peut-on lire dans ce rapport.
"L'espace se réduit, dans la Fédération de Russie, pour les opinions critiques, et pour les activités des médias et des organisations indépendants."
Les Russes sont invités dimanche à désigner un successeur à Poutine. Le premier vice-Premier ministre Dmitri Medvedev, que le président sortant a lui-même adoubé, est crédité d'une large victoire. Les opposants au Kremlin affirment d'ores et déjà que le scrutin sera inéquitable.Le Kremlin dit pour sa part respecter les droits de l'homme et la démocratie, mais accuse les gouvernements occidentaux de se servir de la défense des droits de l'homme comme d'une arme politique pour contrer la montée en puissance de la Russie sur la scène internationale. L'an dernier, des policiers ont réprimé des manifestations organisées par une coalition hostile au pouvoir et plusieurs assassinats ou décès mystérieux de journalistes critiques envers les autorités n'ont pas été élucidés.
Dmitri Anatolievitch Medvedev (en russe : Дмитрий Анатольевич Медведев), né le 14 septembre 1965 à Leningrad, est un homme politique russe. Il est depuis le 14 novembre 2005 premier vice-Premier ministre affecté à la mise en œuvre des projets nationaux et prioritaires. Il est le candidat de la coalition au pouvoir pour l'élection présidentielle de 2008. Son père, Anatoli Afanasievitch Medvedev, décédé en 2004, était professeur à l'Institut technologique Lensovet, sa mère professeur de langue à l'Institut pédagogique Hertzen, puis guide de musée. Fils unique. Ils vivaient dans le quartier Kouptchino à la périphérie de la ville.Diplômé de la faculté de droit civil de l'Université de Leningrad en 1987, docteur en 1990. Étant étudiant, il s'est passionné pour la photographie et le rock'n roll (groupes préférés : «Black Sabbath» et «Ozzy Osbourne»), et a gagné des compétitions d'haltérophilie. Marié en 1989 à sa camarade d'école Svetlana Linnik, diplômée de l'Institut de finances et d'économie, qui travaille à Moscou et organise des manifestations publiques à Saint-Petersbourg. Un fils, Ilia, né en 1996. De 1990 à 1999 il est professeur à l'Université d'État de Saint-Pétersbourg. De 1990 à 1995, conseiller du Président du Conseil municipal de Leningrad Anatoli Sobtchak, expert près le Comité des relations extérieures de la Mairie de Saint-Petersbourg, donc directement sous la direction de Vladimir Poutine. Il était chargé de la mise au point de divers contrats et projets d'investissement.
En 1993, il est un des fondateurs de l'entreprise «Fincell», elle-même fondatrice de «Ilim Pulp Enterprise», l'un des géants forestiers russes. Dans cette dernière structure, Medvedev est directeur des affaires juridiques.  En 1998, il entre au conseil de direction de l'une des plus grandes entreprises contrôlées par celle-ci : le combinat forestier de Bratsk. Il devient en 1999 directeur adjoint de l'administration présidentielle puis 1er directeur adjoint en 2000. En octobre 2003, il devient chef de l'administration du Kremlin. En 2000, il devient également président du conseil de direction du groupe Gazprom. Le 10 décembre 2007, Dmitri Medvedev est désigné candidat à l'élection présidentielle de 2008 par quatre partis, Russie unie, Russie juste, le Parti agraire et Force civile, partis de la coalition actuellement au pouvoir et soutiens de Poutine. Medvedev est considéré comme un des chefs de file de l'aile "libérale" au Kremlin, par opposition aux "siloviki" (armée, police, services de sécurité).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :