Magazine Culture

Lire sans plaisir, à quoi bon?

Par Mango
Depuis quelque temps, des livres s’accumulent autour de moi  que je n’arrive pas à terminer ou dont je ne sais pas écrire les billets. C’est toujours mauvais signe quand ils traînent ainsi, c’est qu’ils ne me plaisent pas outre mesure!  Certains, je les ai définitivement écartés. Je n’ai même plus de curiosité à leur sujet et m’en désintéresse complètement au point d’oublier leur existence et leur titre.  D’autres, les plus nombreux,  sont  encore dans l’entre deux, avec un marque-page à l’endroit où ma lecture s’est arrêtée.  Je les rouvre de temps en temps dans l'espoir que la suite m’intéresse davantage mais c’est  rare et je les abandonne à nouveau pour passer à un autre.  En général si je dois aimer un livre, je l’avale goulument, presque d’une traite.  Je le promène partout avec moi, prête à le lire n’importe où et n’importe quand, quitte à y perdre mon sommeil. C’est à ça aussi que je sais que j’aime ce livre, avant même d’analyser pourquoi.  Je mets rarement en avant mes déceptions mais cette fois, je dois le faire car le silence  signifierait que je ne les ai pas lus or quelques-uns  d’entre eux m’ont été envoyés par de jeunes auteurs qui veulent se faire mieux connaître et c’est encore plus délicat. Mon avis est des plus subjectifs. Longtemps j’ai lu par désœuvrement parce que là où j’étais, il n’y avait pas beaucoup d’autres loisirs, puis j’ai lu pour mes études, ensuite pour mon travail. J’ai passé mon temps à  lire et relire les classiques français et étrangers, les anciens, grecs et latins, puis les italiens et j’ai aimé ça  mais  je ne  lis plus que pour mon plaisir. Je ne cherche plus à briller en société  en me montrant à la pointe de l’actualité. Je n’ai plus de grandes ambitions. Je me sens zen!Mon seul critère de sélection pour juger si j’aime un livre ou pas, c’est mon plaisir or, pour me plaire, un livre ne doit pas être trop hermétique, trop plat ou trop agressif.
Les beaux livres que j’aime, les grands classiques sont profonds mais simples. Ils recherchent  la clarté, pas la complication. Un bon auteur respecte ses propres idées,sa langue et ses lecteurs. sans s’aplatir au niveau zéro de la mode. C’est lui qui crée et impose sa manière. Choquer pour choquer me déplaît. 
Ces critères de jugement posés, voici les livres que je n’ai pas su apprécier ni même terminer.
Lire sans plaisir, à quoi bon?
Lire sans plaisir, à quoi bon?Indignez-vous de Stéphane Hessel : Quoi , c’est tout ?  Une succession d’évidences! Bien sûr qu’il faut s’indigner -  à bon escient - au bon endroit - au bon moment.  

David Servan-Schreiber : On peut se dire au revoir plusieurs fois.  C’était bien parti et j’ai apprécié sa volonté de combattre et de vivre. J’ai encore avec moi ses livres précédents  mais un post-it à la page 97 m’indique que je n'ai pas fini, celui-ci. Trop, c’est trop. Je ne continuerai pas. J’abandonne:  «Cultiver la gratitude, Moments précieux, La tentation de Lourdes, Aborder le tabou, Testament jubilatoire, Le souffle d’Emily, Lumière blanche,» et autres chapitres. 
Lire sans plaisir, à quoi bon?Philippe Bartherotte : Sugar Baby (}aê{les éditions arkhé, 2011, 243 p} "À travers ce récit, tour à tour excessivement brutal, drôle et éprouvant, l’auteur questionne les repères moraux d’une société où l’individu est la proie d’addictions implacables."
Etant une fan de Bret Easton Ellis,  ce n'est pas tant le côté trash qui m'a dérangée que l'ennui ressenti devant le vide de ce personnage qui ne rêve que de se transformer en serial killer et de coucher avec de très jeunes filles. Second degré peut-être mais qui a fini par me lasser  tellement les actions sordides sont répétitives.
Dommage! Pour une fois qu'on me dédicaçait un livre!
Il y en a d'autres mais ce billet est déjà  trop long et je me suis lassée, donc stop. "La belle amour humaine" de Lyonel Trouillot m'attend.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mango 1361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines