Magazine Environnement

Energie : les français n'ont pas beaucoup entendu parler de l'ouverture à la concurrence

Publié le 15 novembre 2011 par Arnaudgossement

actu-consommateurs_visionneuse.jpgLe Médiateur national de l'énergie et la Commission de régulation de l'énergie viennent de publier, avec LH2, la 5ème édition du baromètre annuel énergie info sur l'ouverture des marchés. Un enseignement : la culture de la concurrence est encore trés faible en France en matière d'énergie.


Vous pouvez télécharger tous les documents de cette 5ème édition sur le site du Médiateur national de l'énergie.

Quelques chiffres : 

42% des foyers savent qu’ils peuvent changer de fournisseur d’électricité

seuls 30% des consommateurs savent qu’EDF et GDF sont deux entreprises concurrentes

23% des professionnels ont une faible connaissance de la marche à suivre pour changer de fournisseur 

A l'évidence, l'ouverture à la concurrence du marché de l'énergie, tant pour les particuliers que pour les professionnels reste à faire. 

Rappelons qu'en septembre 2011, la Commission européenne a annoncé l'ouverture d'une procédure d'infraction contre la France pour manquement à la législation relative à l'ouverture du marché de l'énergie.

Il est très regrettable que le débat sur l'énergie, dans notre pays, ne soit pas plus approfondi et ne porte pas davantage sur la question de l'ouverture à la concurrence. Car il s'agit bien du sujet de fond. Malheureusement sur ce point, tant la majorité que l'opposition n'ont pas une position d'une trés grande clarté. Globalement, l'assimilation du service public de l'énergie à la situation monopolistique des opérateurs historiques perdure à droite et à gauche. Une manière pourtant d'élargir le débat actuel sur notre avenir énergétique serait de parler de l'organisation du marché.

____________________

Voici le communiqué de presse du Médiateur national de l'énergie et de la Commission de régulation de l'énergie, publié le 10 novembre 2011.

5ÈME ÉDITION DU BAROMÈTRE ANNUEL ENERGIE-INFO SUR L’OUVERTURE DES MARCHÉS

Cette 5ème vague d’enquête montre que, quatre ans après l’ouverture à la concurrence des marchés de l’énergie, le niveau de connaissance des consommateurs français est toujours aussi faible : 42% seulement savent qu’ils ont le droit de choisir leur fournisseur d’électricité et 37% leur fournisseur de gaz naturel. Par ailleurs, 62% des foyers considèrent qu’il est préférable de disposer d’un fournisseur unique pour les deux énergies. Seuls 30% des consommateurs savent qu’EDF et GDF SUEZ sont deux entreprises concurrentes. Enfin, seul un tiers des consommateurs a déjà entendu parler des tarifs réglementés de vente.

En septembre 2011, le médiateur national de l’énergie et la Commission de régulation de l’énergie ont lancé la 5ème édition du baromètre annuel sur l’ouverture des marchés. Cette enquête téléphonique, réalisée par l’institut LH2, a permis de recueillir l’opinion de 1500 foyers français.

Cette année encore, la consommation d’énergie est un sujet qui suscite l’intérêt des Français. Les trois quarts déclarent qu’elle constitue pour eux un sujet de préoccupation important et 6 sur 10 estiment que leurs factures d’énergie représentent une part importante des dépenses totales du foyer.

La majorité des consommateurs (61%) continue de percevoir de manière positive l’ouverture à la concurrence, même si un foyer sur deux ne s’attend ni à une amélioration, ni à une détérioration sur la qualité de service et le prix de l’énergie.

Si 57% des Français s’estiment bien informés, nombreux sont ceux qui affichent une méconnaissance certaine du fonctionnement des marchés de l’énergie.

En effet, la part des foyers ayant connaissance de la possibilité de choisir son fournisseur reste encore largement minoritaire. 42% seulement savent qu’ils ont le droit de choisir leur fournisseur d’électricité et 37% leur fournisseur de gaz naturel.

Seul un tiers des consommateurs a déjà entendu parler des tarifs réglementés de vente.

Une grande confusion existe sur le rôle de distributeur et de fournisseur (19% identifient ERDF et GrDF comme des fournisseurs et 42% n’ont pas su s’exprimer sur le rôle de ces deux entités), ainsi que sur les fournisseurs historiques : seuls 30% des consommateurs savent qu’EDF et GDF SUEZ sont deux entreprises concurrentes.

Cet état des lieux explique la « frilosité » du marché : seuls 8% des Français déclarent avoir déjà changé de fournisseur et 5% en ont l’intention dans les six prochains mois.

62% des foyers considèrent qu’il est préférable de disposer d’un fournisseur unique pour les deux énergies, ce qui explique sans doute le succès des offres duales auprès des Français, malgré leur méconnaissance du contexte. Selon les derniers chiffres communiqués par EDF et GDF SUEZ, près de 15% des foyers qui disposent du gaz et de l’électricité auraient souscrit une offre duale auprès de l’un de ces deux fournisseurs.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Arnaudgossement 7856 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog