Magazine Cinéma

Twilight Révélation : un mariage et un engagement

Par Cineblogywood @Cineblogywood
Twilight Révélation : un mariage et un engagement
En salles : Un mariage, ça se prépare… Un an, que vous attendiez cette cérémonie à l’écran, suivie d’une nuit de noce incontournable et d’une lune de miel idyllique. Amis lecteurs et fans des romans de Stephenie Meyer… vous connaissez déjà le dénouement. Vous ne serez pas déçus car Twilight Révélation a le mérite d’être resté fidèle au livre. Quant aux cinéphiles et adeptes de la série… si vous êtes d’un caractère  romantique, vous allez apprécier ces effusions d’amour bien que le film manque, à mon avis, de rythme pour cette première partie.

Sécurité et mystère
Tout le début du film traite en effet de la romance entre Bella (Kristen Stewart) et Edward (Robert Pattinson). Ils vont finalement, après trois épisodes, jurer "de s’aimer tant qu’ils vivront". Un mariage grandiose entre l’humaine et le vampire, filmé dans le plus grand secret. Aucun détail ne devait filtrer afin de conserver l’effet de surprise. Et chez Summit productions, on ne rigole pas avec ça. Sécurité renforcée lors du tournage, téléphones confisqués aux acteurs et équipe technique... (en projection presse également), hélicoptère de production survolant l’île, et surtout, surtout... mystère total autour de la robe de Bella.
"LA" robe de la mariée
  Cette année, deux robes de mariée auront compté dans l’Histoire. Celle de Kate Middleton et celle de Bella Swan ! Kristen Stewart n’a rien à envier à la duchesse de Cambridge. Juste ce qu’il faut de simplicité et de sobriété avec une touche de sensualité. Une robe, très sexy mais pas trop, à l’image de l’adolescente qui a choisi d’entrer dans la famille Cullen : impétueuse et téméraire mais aussi sincère et modeste. Soulignant parfaitement les formes de Bella, elle la couvre entièrement tout en dévoilant sous la dentelle blanche la totalité de son dos…C’est la créatrice Haute-couture Caroline Herrera qui s’est vue confier la responsabilité de cette robe, alors que tous les autres costumes ont été créés par Michael Wilkinson.
"LA" cérémonie
  C’est Alice (Ashley Greene) qui a pris en main toute la cérémonie. Si vous connaissez le personnage extra lucide mais fantaisiste de la sœur d’Edward, vous imaginerez facilement que ce mariage ne fait pas dans la simplicité… et pourtant, la décoration, le lieu, les costumes, illustrent le mariage rêvé de chaque petite fille. Féerique et de bon goût. Le regard d’Edward, quand sa bien-aimée s’avance vers lui, et son sourire ravageur nous ferait presque toutes, dire : "I Do". Sans oublier, le baiser en musique qui unit à jamais les deux époux…
"LE" voyage de noces
  Surprise totale également pour Bella sur la destination choisie par son époux pour leur lune de miel. Une petite île au large de Rio de Janeiro. (l’île de Paraty rebaptisée l’ile d’Esmée… so romantic). Cadre romantique et exotisme absolu pour abriter la relation légitime, certes, mais risquée, d’une humaine et d’un vampire. Tout se fait dans la conformité… départ avant les invités, adieux aux parents et amis, voyage interminable en voiture, avion puis bateau, plage au clair de lune car n’oublions pas qu’Edward vient d’une autre époque et reste très attaché aux traditions !
"LA" nuit de noces
  C’est là que tout se gâte et que certaines scènes commencent à faire sourire… Tout du moins, ceux qui ne connaissent pas le roman. On découvre donc qu’Edward est homme à vous mettre une chambre sens dessus dessous en une nuit et que sous le caractère timide et secret, se cache une énergie passionnelle et dévastatrice. Je tiens à souligner que la scénariste s’est appuyée sur le livre de Stephenie Meyer. La romancière a d’ailleurs collaboré étroitement à la conception du film. Toutefois, les personnages du film manquent d’épaisseur par rapport au roman qui dévoile des natures plus profondes.
Bella enceinte
  La deuxième moitié de cette première partie porte sur la grossesse inattendue de Bella. Polémique et querelles autour de ce Bébé du ciel et de l’enfer. L’enfant se nourrit de sa mère et celle-ci dépérit à vitesse grand V. Donc délectez-vous de Kristen Stewart au début car, désormais, elle va avoir une mine affreuse !
Condamnée à boire une boisson revigorante sous l’œil dégouté de son ami Jacob (Taylor Lautner) et du public, Bella est prête à mourir pour sauver son enfant. Alors que jusque-là, Edward apparaissait comme un non violent, il s’oppose farouchement à la naissance du futur bébé vampire mais souhaite par-dessus tout sauver sa femme. Entrée en scène des loups de la meute Quileute. Ils voient dans cette naissance une traitrise au pacte conclu entre loups et vampires. Et ils ne seront pas les seuls, car bien loin de là, veillent les terribles Volturi. Mais pour s’en rendre compte… il faudra rester jusqu’à la fin du générique.
Imprégnation
  Les valeurs évoquées par Stephenie Meyer sont l’amour éternel, la confiance, l’engagement, le sexe qui peut entraîner involontairement la maternité, les liens amicaux et familiaux mais aussi celui qu’elle nomme "l’imprégnation" (une dépendance à un être pour qui on serait prêt à tout). Des valeurs peut-être un peu désuètes et "fantastiques". Comme pour les autres épisodes, c’est la scénariste Melissa Rosenberg, qui a adapté Révélation. Contrairement aux précédents volets, Bella est désormais passive, elle est entre les mains de son époux, de sa famille et s’apprête à mourir même si elle espère être assez forte pour être transformée en vampire dès que son enfant sera né. A ses côtés, Edward, toujours d’une douceur angélique, est opposé à la fougue de Jacob. Ils vont se tolérer pour sauver Bella et le Bébé.
Pas très gore, pas très hot
  Ne comptez pas sur moi pour vous dévoiler la fin ! C’est déjà dommage de connaître le dénouement du roman en allant voir le film car du coup l’effet de surprise est absent. Mais le réalisateur Bill Condon ne s’en est pas mal sorti pour illustrer les pensées de chacun et le roman n’était pas si facile à adapter sans tomber dans le gore. Je m’attendais à plus sanglant et les scènes d’accouchement sont relativement soft. Idem pour la scène d’amour (rien de très hot ou choquant !). La 2e partie prévue pour novembre 2012 sera plus intéressante dans l’action et sûrement plus dynamique. De nouveaux vampires feront leur apparition et on risque d’assister à de belles scènes d’effets spéciaux. Si seulement le groupe Muse pouvait de nouveau être de la bataille… D’ici-là, laissons Bella quitter l’enfance, "le royaume où personne ne meurt" (citation du film).
Mrs Peel

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cineblogywood 2265 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines