Magazine Culture

[anthologie permanente] Ezra Pound

Par Florence Trocmé

Sur une idée d’Auxeméry, ce Cantos de Pound sur le thème de l’usure (au sens financier du terme) 
 
 
XLV 
 
Par Usura 
 
Par Usura n’ont les hommes maison de pierre saine 
blocs lisses finement taillés scellés pour que 
la frise couvre leur surface 
par usura 
n’ont les hommes paradis peint au mur de leurs églises 
« harpes et luz » 
où la vierge fait accueil au message 
où le halo rayonne en entrailles 
par usura 
n’aura Gonzague d’héritier concubine 
n’aura de portrait peint pour durer orner la vie 
mais le tableau fait pour vendre vendre vite 
par usura péché contre nature 
sera ton pain de chiffes encore plus rance 
sera ton pain aussi sec que papier 
sans blé de la montagne farine pure 
par usura la ligne s’épaissit 
par usura n’est plus de claire démarcation 
les hommes n’ont plus site pour leurs demeures 
Et le tailleur est privé de sa pierre 
le tisserand de son métier 
 
PER USURA 
la laine déserte les marchés 
le troupeau perte pure par usura. 
Usura est murène, usura 
use l’aiguille aux doigts de la couseuse 
suspend l’adresse de la fileuse. Pietro Lombardo 
n’est pas fils d’usura 
n’est pas fils d’usura Duccio 
ni Pier della Francesca ; ni Zuan Bellin’ 
ni le tableau « la Callunia » 
N’est pas œuvre d’usura Angelico ; ni Ambrogio Praedis 
ni l’église de pierre signature d’Adamo me fecit 
Ni par usura St Trophime 
Ni pas usura Saint Hilaire, 
Usura rouille le ciseau 
rouille l’art l’artiste 
Rogne fil sur le métier 
Nul n’entrecroise l’or sur son modèle ; 
L’azur se chancre par usura ; le cramoisi s’éraille 
L’émeraude cherche son Memling 
Usura assassine l’enfant au sein 
Entrave la cour du jouvenceau 
Paralyse la couche, oppose 
le jeune époux son épousée 
  CONTRA NATURAM 
Ils ont mené des putains à Éleusis 
Les cadavres banquettent 
au signal d’usura. 
 
N.B. Usure : Loyer sur le pouvoir d’achat, imposé sans égard à la production ; souvent même sans égard aux possibilités de production. (D’où la faillitte de la banque Médicis).  
 
 
Ezra Pound, Les Cantos, Nouvelle édition revue et augmentée, sous la direction d’Yves di Manno, traductions de Jacques Darras, Yves di Manno, Philippe Mikriammos, Denis Roche et François Sauzey, coll. Mille et une Pages, Flammarion, 2002, pp. 250 et 251 
 
Ecouter Pound lire ce poème 
 
With Usura 
 
With usura hath no man a house of good stone 
each block cut smooth and well fitting 
that delight might cover their face, 
with usura 
hath no man a painted paradise on his church wall 
harpes et luthes
or where virgin receiveth message 
and halo projects from incision, 
with usura 
seeth no man Gonzaga his heirs and his concubines 
no picture is made to endure nor to live with 
but it is made to sell and sell quickly 
with usura, sin against nature, 
is thy bread ever more of stale rags 
is thy bread dry as paper, 
with no mountain wheat, no strong flour 
with usura the line grows thick 
with usura is no clear demarcation 
and no man can find site for his dwelling 
Stone cutter is kept from his stone 
weaver is kept from his loom 
WITH USURA 
wool comes not to market 
sheep bringeth no gain with usura 
Usura is a murrain, usura 
blunteth the needle in the the maid's hand 
and stoppeth the spinner's cunning. Pietro Lombardo 
came not by usura 
Duccio came not by usura 
nor Pier della Francesca; Zuan Bellin' not by usura 
nor was "La Callunia" painted. 
Came not by usura Angelico; came not Ambrogio Praedis, 
No church of cut stone signed: Adamo me fecit
Not by usura St. Trophime 
Not by usura St. Hilaire, 
Usura rusteth the chisel 
It rusteth the craft and the craftsman 
It gnaweth the thread in the loom 
None learneth to weave gold in her pattern; 
Azure hath a canker by usura; cramoisi is unbroidered 
Emerald findeth no Memling 
Usura slayeth the child in the womb 
It stayeth the young man's courting 
It hath brought palsey to bed, lyeth 
between the young bride and her bridegroom  
  CONTRA NATURAM 
They have brought whores for Eleusis 
Corpses are set to banquet 
at behest of usura. 
 
Ezra Pound dans Poezibao :  
notes sur la poésie 1, notes sur la poésie 2 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines