Magazine Cinéma

Phénix amoureux d’une étoile

Par Borokoff

A propos de Toutes nos envies de Philippe Lioret 3 out of 5 stars

Vincent Lindon - Toutes nos envies de Philippe Lioret - Borokoff / blog de critique cinéma

Vincent Lindon

A Lyon, Claire, une jeune juge un brin idéaliste, se bat contre les sociétés de microcrédit qui profitent du surendettement des pauvres pour les acculer à une misère encore plus grande (ce n’est pas nouveau). Mais elle ne sait par quel bout les attaquer. Elle rencontre alors Stéphane, un juge plus âgé qu’elle mais aussi plus désenchanté. Claire apprend en même temps qu’elle est atteinte d’une tumeur au cerveau qui ne lui laisse que quelques mois à vivre. Tandis qu’ils tombent amoureux l’un de l’autre, Claire et Stéphane cherchent une parade et le moyen juridique de donner une bonne leçon aux sociétés de microcrédit et de les remettre dans le droit chemin. Mais le temps presse, la maladie dévore Claire…

Peut-être que Toutes nos envies, librement adapté du roman autobiographique de Carrère, D’autres vies que la mienne n’a pas la même puissance dramatique ni le même pouvoir d’évocation que Welcome. Peut-être qu’il est moins poignant, qu’il comporte plus de longueurs.

Mais le 8ème long métrage de Philippe Lioret est interprété par deux acteurs merveilleux : Vincent Lindon et Marie Gillain, que ne l’on n’a jamais vue sans doute aussi émouvante, naturelle et douce, battante et fragile à la fois.

Marie Gillain, Vincent Lindon - Toutes nos envies de Philippe Lioret - Borokoff / blog de critique cinéma

Marie Gillain, Vincent Lindon

Dans le rôle d’une juge un peu naïve et rêveuse mais qui déteste les injustices, Gillain incarne une femme que l’on pourrait qualifier de courageuse et de vulnérable à la fois.

Comme dans Welcome, Lindon incarne un Phénix qui renait de ses cendres, un type un peu paumé, marqué par un échec ou une désillusion, mais qui retrouve une raison de se battre. Cette fois, la déception ne vient pas d’un raté amoureux comme dans Welcome mais d’une justice qu’il sait bien imparfaite mais qu’il se sent impuissant à améliorer seul.

La rencontre avec Claire constitue pour Stéphane (encore une fois, quel acteur, ce Lindon !) un double enjeu à la fois personnel (amoureux) et professionnel. L’occasion de relancer sa vie et sa carrière qui toutes deux, ne partaient pas à vau-l’eau mais tombaient dans une certaine routine.

Il faut voir comme Lindon dévore des yeux Gillain, menue et gracieuse dans ses tailleurs bleu marine. On dirait Burton dévisageant Taylor. Quant à Gilain, tantôt légère tantôt grave, elle n’a jamais été sans doute aussi profonde ni aussi belle dans un rôle. A tel point que l’on pense à Audrey Hepburn.

Symbole de cette alchimie aussi entre les deux acteurs, dont l’entente marque définitivement Toutes nos envies, la scène de la baignade, tout en tension érotique et en peur du drame, latent, inexorable…

www.youtube.com/watch?v=qimwAYyLC3Y

Film français de Philippe Lioret avec Vincent Lindon, Marie Gillain (02h00).

Scénario : 2.5 out of 5 stars

Mise en scène : 3 out of 5 stars

Acteurs : 4 out of 5 stars

Dialogues : 3 out of 5 stars


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Borokoff 641 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines