Magazine Culture

Yrmeline et le château du Graal, t.2 - Bleuette Diot

Par Marylinm

Yrmeline_T
Quatrième de couverture :
La conspiration que tisse l’ordre sanguinaire du Temple Noir se resserre dangereusement autour des personnages. Pour avoir refusé de se plier aux exigences du Bellator Rex, Yrmeline voit rapidement son existence basculer dans la violence et la haine : sa mère, dame Ermengarde, est victime d’un mystérieux empoisonnement ; Dimitri, son ami d’enfance, est retrouvé sauvagement assassiné ; et, tandis que les premiers mouvements d’insurrection secouent le duché d’Estonie, son mentor, soupçonné d’avoir commandité la tuerie de Vandjala, est précipité au fond d’un cachot. Au pied du mur, Yrmeline n’hésitera pas à risquer sa propre vie pour tendre un piège mortel au séduisant prince Anshar. Mais saura-t-elle résister au charme diabolique de son pire ennemi ? Réussira-t-elle à vaincre le pouvoir qu’il exerce sur ses sens ?
Piégé en plein cauchemar lui-aussi, Lanz décide d’intégrer la conjuration de l’Aube, confrérie qui oppose une force bien inégale à celle du tout-puissant Temple Noir. Lors de sa visite au château de Grünewald, il aura le privilège de connaître les secrets scientifiques des Anunnaki. Mais comment aurait-il pu deviner le tour que prendrait son initiation ? Quels puissants sortilèges vont le propulser ainsi près de dix mille ans en arrière, au cœur de l’île mythique de Falias ? Les quatre îles du Nord du monde issues des légendes celtiques auraient-elles une réalité géologique, géographique et historique ? Pour messire Konwoïon et son nouveau disciple la quête du Graal ne fait que commencer...
Mon avis :
Qui est vraiment Yrmeline, cette jeune femme atypique, qui enflamme le coeur des hommes ? Surnaturelle, forte, détentrice d'un destin qui la dépasse, je me souviens avoir fermé le premier tome de cette saga en me demandant si l'on m'avait dupé sur la marchandise. Est-elle aussi innocente et charmante que l'auteur nous l'a fait croire ? Pas si sûr, d'après la fin du premier opus.
Ce deuxième tome prend un tournant puisqu'après nous avoir présenté plusieurs personnages dans Yrmeline ou le chant des pierres, l'auteur choisit ici de s'apensantir sur Lanz von Malberg et notamment sur son accession aux mystères de la mythologie sumérienne développée par l'auteur. Une mythologie qui s'appuie sur l'hypothèse d'une originie extraterrestre de l'humanité. Celle-ci descendrait en effet des Anunnaki, venant la planète Nibiru.
Dès le début de ma lecture, j'ai plutôt aimé l'histoire sans que ce soit un coup de coeur. Néanmoins, dès la moitié du livre, lorsque Lanz est initié, j'ai vraiment adoré. Je me suis laissée emportée par le récit fantastique, notamment les mystères scientifiques expliqués à notre personnage principal. L'ésotérisme a ici toute sa place et c'est vraiment ce qui m'a passionné dans ce livre. Bien que, je dois le souligner, j'ai trouvé qu'au début Lanz acceptait un peu trop facilement ce qui lui était révélé : je n'ai pas trouvé ça très crédible sachant que cela se déroule en plein Moyen-âge.
Quoiqu'il en soit le lecteur trouve son compte car encore une fois, on apprend beaucoup de choses tant historiques qu'ésotériques. Je rajouterais que pour ce deuxième tome, j'ai pris en compte que Bleuette Diot s'est appuyée sur beaucoup de documents anciens, notamment sur les sumériens, pour forger sa mythologie (cf. discussion avec l'auteur sur Livraddict) et que le côté fantastique est vraisemblable même si j'ai beaucoup de mal à me dire que les thèses étayées pourraient être réelles ! Peu importe, il s'agit d'une fiction et l'intérêt est que celle-ci est passionnante. J'aurais même voulu que le livre soit plus long et développe encore davantage le pan ésotérique.
Après avoir parlé du personnage de Lanz qui pour moi est central ici, il y a évidemment celui d'Yrmeline. La jeune femme m'a paru très froide et peu attachante au début du roman. Mais cela donne du corps à sa destinée supérieure. On devine dès lors que ses choix sont prédestinés et qu'elle ne peut lutter contre le but de sa naissance. C'est donc un personnage ambivalent. Fascinée par le Bellator Rex, chef du Temple Noir, son époux destiné, elle le hait autant qu'elle le désire. Ces sentiments opposés sont très justement rendus par l'auteur. 
Un personnage qui s'étoffe et qu'il me tarde de retrouver. Je pense que sa psychologie nous recèle bien des surprises.
Quant au style de l'auteur, il est toujours aussi agréable. Contrairement à beaucoup de romans historiques, il n'y a pas de descriptions à rallonge. L'auteur ne s'attarde pas sur le décor ou l'apparence des personnages. Sont davantage mis en avant leur psychologie et leur personnalité. Le vocabulaire et les tournures de phrases sont simples, tout en utilisant des expressions d'époque, ce que j'apprécie pour ancrer le récit dans l'Histoire. A noter encore une fois un point négatif : les notes de l'auteur reléguées en fin d'ouvrage, comme dans le premier tome. J'espère vraiment que l'éditeur prendra en compte l'avis des lecteurs sur ce sujet pour la suite.
Cette lecture aura été très sympathique bien que ce ne soit pas un coup de coeur. J'attends vraiment avec impatience le troisième opus.
PAL_a_z_ro
Challenge_rentr_e_litt_raire_2011

Je pense que je vais offrir ces 2 tomes à ma moitié pour Noël... car ce que tu en dis, combiné à son gout pour les récits historiques, réflexifs, moyenâgeux, me laissent penser qu'il aimera.
Merci pour ton joli billet très détaillé !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marylinm 209 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines