Magazine Musique

Nevchehirlian, scène ouverte à Prévert

Publié le 15 novembre 2011 par Cequejecoute @cequejecoute
Nevchehirlian, scène ouverte à PrévertPrévert & Nevchehirlian - Le soleil brille pour tout le monde ? - 07/11/11 - L'Autre Distribution

Frédéric Nevchehirlian est un artiste autodidacte né à Marseille. Ses premières prises de paroles charment et captivent dans les scènes ouvertes poétiques, à l'aube du slam français. Membre du groupe Vibrion, il était présent aux Primeurs de Massy 2005, aux découvertes Printemps de Bourges 2005 et FAIR 2008. Après de belles collaborations, avec Serge Teyssot-Gay (Noir désir), Mike Ladd, Akosh S., Rodolphe Burger, Sanséverino, ou Marcel Kanche, il sort en mai 2009 un premier album intitulé " Monde Nouveau Monde Ancien ".

Cet artiste brillant avoue être venu au slam par fainéantise, parce que les textes sont courts et peuvent exprimer plus intensément les émotions. C'est à l'occasion du documentaire " Jacques Prévert, Paroles d'un insoumis ", réalisé par Camille Clavel pour France 5, que Nevchehirlian met en musique " Tentative de description d'un dîner de tête à tête à Paris-France ". Eugénie Bachelot-Prévert, petite fille du poète, ne s'y trompe pas. Convaincue par l'interprétation et la mise en musique, elle lui propose de poursuivre le travail en lui ouvrant le catalogue des textes qui n'avaient pas fait l'objet d'une orchestration. Des textes méconnus qui réveillent Prévert le militant, Prévert le défenseur des droits du prolétariat, Prévert le communiste (" Vous n'empêcherez pas le drapeau rouge de flotter "). Des textes intimes et engagés dévoilant une dimension du poète occultée avec le temps mais qui résonnent encore tellement fort en 2011.

Nevchehirlian, scène ouverte à Prévert

Fruit de cette rencontre, ce disque hommage, " Le soleil brille pour tout le monde ? ", est sorti le 7 novembre 2011. Douze plages de poésie rock mixées par Jean Lamoot, réalisateur de Bashung. Des compositions à l'actualité rugissante prenant le contre-pied de la chanson française traditionnelle. Des rengaines modernes qui font découvrir la diversité et la profondeur des textes qu'elles appuient. Des mélodies qui offrent un Prévert plus proche de nos colères, de nos amours et de nos émotions. Et qui révèlent un homme révolté mais aussi un homme amoureux, un homme entier. Un Prévert criant d'humanité et de vérité.

On est touché par la sincérité de la démarche de Nevchehirlian. Ebloui par sa simplicité et son engagement. Séduit par cet univers sombre et intimiste mêlant pop, hip-hop, rock minimaliste, chanson et spoken word. On découvre un musicien aux influences riches et multiples, écoutant aussi bien The Do, Wu Lyf, Arcade Fire, Gil Scott Heron que Phoenix, Bertrand Belin et PJ Harvey. Et on redécouvre ces textes magnifiques qui posent un point d'interrogation sur le monde, notre condition et notre rapport à la révolte.

L'ensemble de l'album est une réussite. Emouvante est sa " Confession publique ", poème surréaliste écrit en août 1940 dans la débâcle. Acerbe est sa critique de la société qui oppose travailleurs et bourgeois (" Il ne faut pas rire avec ces gens-là "), et poignante est sa " Lettre à Janine ", missive inédite de Jacques Prévert, soldat, à sa femme.

Ecouter l'album sur Deezer Prévert & Nevchehirlian - Confession publique (Loto critique) Prévert & Nevchehirlian - Il ne faut pas rire avec ces gens-là Prévert & Nevchehirlian - Lettre à Janine

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cequejecoute 191 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine