Magazine Beaux Arts

Sweet life (by Cécile)

Publié le 14 novembre 2011 par Lifeproof @CcilLifeproof

Miasto04
Alicja KARSKA / Aleksandra WENT "Miastoprojekt", 2008-2009

Aimeriez-vous ajouter un peu de sucre à votre vie ? Un peu de douceur dans un monde de brute ? Ce n’est pas moi qui le dit, c’est l’expression consacrée… Une pâtisserie, une petite viennoiserie, un sucre dans son thé ou son café pour en adoucir l’amertume, une caresse, un mot doux, sucrer sa vie peut prendre diverses formes, n’est-il pas vrai ?

L’an passé, la galerie Apollonia, dans le cadre de son projet e.cité avait mis en avant des artistes de Bucarest, je vous en avais parlé ici. Ils réitèrent le projet mais, cette fois, c’est Gdansk qui est mis à l’honneur. Seul un binôme d'artistes m'a réellement interpelée : il s'agit des photographies d'Alicja Karska et Aleksandra Went.

Miasto03

Alicja KARSKA / Aleksandra WENT "Miastoprojekt", 2008-2009

Ce sucre que l'on utilise très voire trop souvent, elles ont choisi de le mettre en scène dans leur Cityproject (2008-2009). Aux chantiers navals de Gdansk, elles ont recréé une ville avec des morceaux de sucre qu'elles ont ensuite pris en photo. Ces blocs blancs, fantomatiques, émergent d'une terre détrempée, le paysage semble humide, brumeux, triste. On dirait des bâtiments tous semblables, sans identité, sans particularité mais blancs, purs en quelque sorte.

K-w-16

Alicja KARSKA / Aleksandra WENT "Miastoprojekt", 2008-2009


Impression étrange : séduction et tristesse dans ces photos où des quartiers se dessinent ainsi que des rues, des routes, des passages, la silhouette d'une ville qui me semble morte. J'hésite en fait : ville ou cimetière ? Un peu les deux sans doute : cette ville idéale où tout semble n'être « qu'ordre et beauté/ Luxe, calme et volupté* » va forcément disparaître dans cette terre mouillée, sous la pluie, le sucre ne peut que se dissoudre, cette cité utopique ne peut que tomber en ruine et mourir.

K-w-10

Alicja KARSKA / Aleksandra WENT "Miastoprojekt", 2008-2009


Ces photos sont assez belles, elles invitent à la réflexion sur notre monde, ce que nous en faisons et ce vers quoi nous semblons tendre : du sucre, des maisons toutes semblables ? Peut-être. Mais est-ce vraiment souhaitable ? Ça vous dirait qu'on ajoute un peu de sel pour éviter de vivre dans une cité dortoir ?
* L'invitation au voyage, Charles Baudelaire

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Espace apollonia / 12 rue du faubourg de pierre, 67000 Strasbourg / Exposition du 14 octobre au 25 novembre / Du lundi au vendredi : 10h-12h / 15h-18h


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lifeproof 5971 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines