Magazine Culture

Sincères condoléances - Erling Jepsen

Par Oopslala

Sincères condoléances par Erling JepsenSincères condoléancesSincères condoléancesErling JepsenDans ce roman, on retrouve Allan le narrateur de « L'art de pleurer en chœur » à l'époque, il était âgé de onze ans. Aujourd'hui, il est adulte marié à Charlotte et papa d'une petite Frida. Il est devenu auteur de pièces de théâtre, ses écrits mettent en scène la vie de son enfance au grand damne de ses parents. Son père enrage que son fils étale ainsi au grand public son comportement de père violent, incestueux et suicidaire, par lettre il lui demande de ne plus venir les voir. C'est ainsi que pendant neuf ans Allan et sa sœur Sanne ne revoient plus leurs parents. Seul l'aîné Asger est resté près du nid familial. Jusqu'au jour où Allan apprend le décès de son père par une nièce. Il décide avec sa sœur d'envoyer des fleurs et une carte de « Sincères condoléances » à sa mère. Très désireuse de renouer des liens avec ses enfants, la veuve lui téléphone et lui demande de venir la voir. Les retrouvailles vont permettre aux uns et aux autres d'éclaircir nombre de points d'ombre de leur vie. Les circonstances du décès du père sont floues, la mère et le frère aîné cachent des choses, des doutes s'insinuent sur le rôle qu'ils ont joué dans la mort du père. Au cours de son séjour, Allan va découvrir sa mère sous un autre angle, elle se révèle bien plus venimeuse que celle qu'il a connu dans son enfance ! le décès du père est l'occasion pour tous de mettre leurs différents à plat, ce qui donne des situations tendues, absurdes, cocasses. La prouesse de l'auteur est de laisser le lecteur constamment dans le doute, l'ambiance est burlesque, parfois on ne sait pas trop si l'on doit rire ou pleurer, culpabiliser ou se réjouir. C'est diaboliquement subtil, il y a une scène dans un cimetière absolument désopilante. C'est un roman inattendu qui ne pourra pas plaire à tout le monde car l'auteur ose le comique dans des situations tragiques. Chaque famille a ses histoires un peu loufoques, mais il est vrai que celle-ci est particulièrement gratinée !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oopslala 115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines