Magazine High tech

KYOBO eReader : le premier appareil Mirasol grand public

Par Ebouquin

KYOBO eReader : le premier appareil Mirasol grand publicFinalement, l’écran Mirasol aura connu sa première intégration dans un produit grand public cette année (cf. Mirasol : chronique d’un retard annoncé). Qualcomm, la société qui produit l’écran, vient d’annoncer un partenariat avec le géant sud-coréen, KYOBO, autour d’un ereader couleur, à destination des lecteurs coréens uniquement. Le KYOBO eReader est équipé d’un écran 5,7 pouces Mirasol identique au prototype qui circule dans les salons d’électronique depuis près de deux ans.

KYOBO eReader : le premier appareil Mirasol grand public

Les caractéristiques techniques du produit sont plus proches de celles d’une tablette multimédia que d’un reader. Le KYOBO est équipé d’un processus SnapDragonS2 cadencé à 1Ghz, une connexion WiFi et d’une interface tactile capacitive. En revanche, aucune information sur la taille de la mémoire interne n’a été communiquée (ni les possibilités d’extension par carte MicroSD etc.). L’argument principal de vente est l’écran Mirasol et Qualcomm et KYOBO ne s’en cachent pas. L’utilisation d’un système Android (2.3) laisse cependant envisager des choses intéressantes pour ce produit, notamment des bidouilles pour y installer une version non propriétaire du système (comme pour le Kindle Fire).

Grâce à la rapidité d’affichage de l’écran Mirasol, l’interface du KYOBO est bien plus intuitive que celles des ereaders E-Ink classiques (noir et blanc ou couleur). L’usage se rapprochera de celui d’une petite tablette de poche, même si l’affichage paraît un peu plus saccadé que sur un écran LCD traditionnel. L’apport de la couleur n’est pas négligeable pour la lecture de magazines ou de contenus web, un domaine dans lequel le KYOBO devrait exceller. Il faut noter que ni Mirasol ni Kyobo n’ont communiqué sur l’autonomie de ce reader. Est-ce que l’écran Mirasol tiendra ses promesses en matière d’économie d’énergie?

Ce reader se place dans un écosystème de lecture que le distributeur coréen KYOBO met en place depuis déjà quelque temps. Aujourd’hui, 90 000 ebooks sont proposés à la vente et ce chiffre va aller croisant. De plus, des manuels scolaires, commercialisés par EBS, seront aussi lisibles depuis cette tablette numérique. Fort de son réseau de distribution en magasins et en ligne, KYOBO, la FNAC locale, pourrait tout à fait prendre une part importante du marché du livre numérique dans un pays au fort attrait pour les nouvelles technologies et vierge des grands acteurs tels qu’Amazon ou Kobo.

Cependant, il faut remarquer que le KYOBO eReader est le tout premier appareil équipé de l’écran Mirasol et il n’est pas impossible que ce premier essai ait quelques défauts de jeunesse. Les premiers tests du produit ne manqueront pas de nous révéler leur existence. Car ce reader n’est pas des plus abordables : environ 300 $ pour le client sud-coréen et environ 260 $ s’il est membre du club premium KYOBO. Comparé aux readers à 99 $/€, le KYOBO est un produit haut de gamme. Est-ce que la couleur vaut cette différence de prix sachant qu’une tablette Android LCD de qualité (NookColor, Kindle Fire, Kobo Vox etc.) se vend aujourd’hui moins de 200 $ ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ebouquin 10420 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines