Magazine Cinéma

Super Mario Bros

Publié le 22 novembre 2011 par Olivier Walmacq

super_mario_bros_film2

genre: fantastique 
année: 1993
durée: 1h40

l'histoire: Mario et Luigi sont deux frères plombiers à Brooklyn, qui se retrouvent propulsés dans une autre dimension où ils doivent affronter Koopa, dictateur d'un peuple de dinosaures ayant évolué en forme humaine. Koopa kidnappe la belle princesse Daisy, qui détient une pirre possédant un pouvoir mystérieux.

la critique d'Alice In Oliver:

En un sens, Super Mario Bros, réalisé par Rocky Morton en 1993,  est le film qui lancera les adaptations des jeux vidéos au cinéma.
C'est aucun doute la pire ou l'une des pires adaptations jamais portée sur grand écran. En vérité, le film compte sur le charisme et la gloire de son personnage principal, ce dernier ayant largement fait le succès des différentes consoles Nintendo.

super M Bros

Certes, le plombier farceur reste un protagoniste sympathique, mais dénué de tout intérêt, en dehors du fait qu'il peut détruire des carrés avec des points d'interrogation. C'est un peu comme si quelqu'un s'amusait à porter les aventures de Sonic (l'animal débile de chez Sega et grand concurrent de Mario en son temps). En deux mots: aucun intérêt !

De ce fait, cette adaptation est condamnée par avance. Et la vision de ce Super Mario Bros reste une véritable épreuve, même pour un nanarman averti ! Etonnant que cette production ait pu réunir quelques grands noms du cinéma: Dennis Hopper, John Leguizamo et Bob Hoskins.
Pour l'anecdote, Roland Joffé devait réaliser cette adaptation mais le cinéaste déclinera finalement le projet.

super M Bros

Pas de panique, Rocky Morton et Annabel Jankel sont bien décidés à porter les aventures du plombier moustachu au cinéma.
Résultat: une vraie catastrophe ! Non là, vraiment, même en faisant preuve de clémence, il n'y a rien à sauver de cette bouserie ambulante.
En dehors des principaux personnages (donc, Mario, Luigi, Daisy et Koopa), le film est peu respectueux du matériel de base.

super M Bros

Les événements s'enchaînent sans logique, les dialogues sont idiots et les acteurs condamnés à cabotiner dans cette adaptation embarrassante.
D'ailleurs, Bob Hoskins (Mario) reniera ce film et décrira une expérience horrible, allant même jusqu'à organiser des beuveries avec son partenaire, John Leguizamo (Luigi), pour oublier ce carnage ! 
En un sens, Super Mario Bros peut se targuer d'appartenir aux OFNIS cinématographiques plaçant la barre très haut sur le nanaromètre. Et c'est garanti 100% chiure ! Et dire que j'ai vu ce truc au cinéma !
Que dieu me pardonne !

Note: ce serait faire trop d'honneur à ce... comment dirais-je... film ?!


Les Films du Placard #01 - Super Mario Bros


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines