Magazine Cinéma

Jackpot

Publié le 28 novembre 2011 par Olivier Walmacq

Jackpot

genre: comédie
année: 2008
durée: 1h40

l'histoire: Joy ne va pas bien: son petit ami vient de la quitter. De son côté, Jack a perdu son emploi. Ils ne se connaissent pas mais lors d'une nuit mouvementée à Las Vegas, ils se laissent aller sans retenue. Le lendemain, ils se réveillent mari et femme.

la critique d'Alice In Oliver:

Finalement, il n'est pas très difficile de réaliser une comédie qui rapporte du pognon. Pour cela, pas besoin de se fouler le derche.
Il suffit juste de réunir deux acteurs connus de tous et spécialisés dans le genre, en l'occurrence, Cameron Diaz et Ashton Kutcher.
Et vous obtenez Jackpot, réalisé par Tom Vaughan en 2008.

Le scénario n'est qu'un prétexte à réunir les deux interprètes et à justifier toute une série de disputes et de gags foireux.
Attention, SPOILERS ! Joy (Cameron Diaz) est une femme désespérée. Elle vient de se faire plaquer par son petit ami.
Quant à Jack (Ashton Kutcher), il vit aussi des moments difficiles puisqu'il a été licencié par son employeur.

jackpot0

Jack et Joy ne se connaissent mais nos deux héros se rencontrent lors d'une soirée trop arrosée à Las Vegas. Le lendemain, Jack et Joy finissent par émerger et apprennent qu'ils se sont mariés, l'alcool étant passé par là...
Mais nos deux tourtereaux ont également gagné une grosse somme d'argent durant leur soirée. Le but est donc de divorcer et de prendre la totalité du gain.

Oui, le scénario tient sur deux lignes, en écrivant gros sur un timbre-poste. Le réalisateur compte alors sur son duo d'acteurs pour faire passer le temps, plutôt long par ailleurs. Visiblement, Ashton Kutcher et Cameron Diaz se contrefoutent royalement de cette comédie à peine digne d'un épisode de sitcom. Il ne manque plus que Jennifer Aniston...

jackpot

L'intérêt de cette comédie repose alors sur la romance entre nos deux personnages. Mais même à ce niveau, Jackpot se révèle décevant et ultra prévisible. Le schéma narratif est connu de tous. Au début, Jack et Joy se détestent.
Mais avec le temps, ils apprennent à se connaître et à s'aimer. Comme c'est original ! Bref, on nous promet une comédie cynique et inventive.
Finalement, nous voici devant un film incroyablement gentillet, porté par deux acteurs qui cabotinent. En résumé, du très gros navet.
En même temps, qu'attendiez-vous d'une comédie avec Ashton Kutcher ?

Note: 03/20
Note naveteuse: 14.5/20


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par Mimi
posté le 19 janvier à 19:29
Signaler un abus

N'importe quoi ! C'était un super film, pas du tout un navet. Toutes les personnes, qui, à ma connaissance, l'ont vu, ont bien rigolé !! 18/20

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines