Magazine Culture

Cyprien Gaillard à Paris

Publié le 28 novembre 2011 par Cardigan @onlyapartmentsF

Jusqu’au 9 Janvier 2012, le centre Pompidou organise une exposition de Cyprien Gaillard fraichement honore du prix Marcel Duchamp 2010. L’exposition résume une partie de son travail qui lui a garanti 35000 euros, et dans l’espace 315 du centre Pompidou.

cyprien gaillard
<="">

Cyprien Gaillard est né à Paris en 1980, il vit actuellement à Berlin. Son travail est de type iconoclaste associe au Land Art. Une partie de son œuvre exprime un regard structuré sur le questionnement du monde contemporain, qui l’amène à s’insérer dans une espèce d’archéologie de l’art, en revalorisant les regards sur les représentations des civilisations disparues.

Son choix de représenter  des anciennes photos insérées dans une temporalité complexe. Lesquelles fusionnent les concepts politiques, et poétiques, le transforment en artiste prometteur, non seulement pour le tissu complexe d’éléments esthétiques, mais aussi parce qu’il adhère à des aspects conceptuels novateurs.

Sa question sur les empreintes laissées  par l’homme, ce que nous appelons civilisation o progrès dans la nature, le représente à travers des sculptures. Photographies, installation, vidéo pour les insérer dans l’espace public.

Dans ces derniers, il explore la disparition du paysage, avec ces changements que nous ressentons quotidiennement, Ce bulldozer qui détruit des quartiers entiers pour construire des nouvelles notions de ville, ou ouvre des chemins fissurant le paysage, et l’altère définitivement. Ce sont ces images qui attirent Gaillard et les représente dans ces travaux.

Comme Duchamp, Gaillard exalte la valeur de conjoncturel. Le fugace, et le contemporain, et accepte la création artistique comme exercice de la volonté. Ce n’est pas l’objet  en lui-même qui le détermine qui est l’œuvre d’art, mais le contenu que l’objet a pour sa création.

Il dédie aussi son travail à réordonner des arbres, de démasquer la façade d’un centre d’art contemporain dans l’ile artificielle de Vassivière comme son œuvre datant de 2008 ou il remplis de concrètement des détritus d’une tour de Issy-les-Moulineaux, le château de la renaissance.

Il est possible qu’une des virtuosité de Gaillard, réinventeur de concepts comme Duchamp, ou les objets résulte être indifférent au regard brut, mais oblige le public a recréer un petit jeux entre lui et moi, rendant populaire le créateur du ready-made.

Pour de plus amples informations : http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/Actualites/6CD93BD7B510CA41C12578240034D00C?OpenDocument&sessionM=2.2.1&L=1

Nancy Guzman Only-apartments Author
Nancy Guzman


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cardigan 4102 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte