Magazine Santé

L’AUTISME régressif chez les garçons associé à un cerveau plus volumineux – PNAS

Publié le 29 novembre 2011 par Santelog @santelog

L’AUTISME régressif chez les garçons associé à un cerveau plus volumineux – PNASCette étude, la plus large réalisée sur le développement du cerveau d'enfants d'âge préscolaire atteints d'autisme, menée par des chercheurs de l'Institut Davis MIND (Université de Californie) révèle que les petits garçons de 3 ans, atteints d'autisme régressif (mais pas d'autisme à début précoce), ont un cerveau plus volumineux que leurs homologues. Cette étude publiée dans l'édition en ligne du 28 novembre des Proceedings de la National Academy of Sciences (Compte-rendus de l'Académie des Sciences américaine) montre pour la première fois une neuropathologie différente pour l'autisme régressif et l'autisme à début précoce.


L'autisme est un trouble neuro-développemental dont les symptômes incluent des déficits dans le langage, l'interaction sociale et la communication. La maladie affecte 1 enfant sur 110 naissances, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). L'autisme est diagnostiqué 4 fois plus fréquemment chez les enfants de sexe masculin que chez les enfants de sexe féminin.


Christine Wu Nordahl, chercheur à l'Institut UC Davis MIND et professeur adjoint au Département de psychiatrie et David G. Amaral, directeur de la recherche du MIND Institute et professeur émérite de psychiatrie et de sciences comportementales ont les auteurs principaux de cette étude.


De multiples sous-types biologiques de l'autisme, avec différents fondements neurobiologiques: «La constatation que les garçons atteints d'autisme régressif montrent une forme différente de neuropathologie que les garçons atteints d'autisme à début précoce est tout à fait nouvelle », explique Christine WuNordahl. "Lorsque nous avons évalué les filles autistes, nous avons constaté qu'aucune des filles - indépendamment de leur type d'autisme, régressif ou à début précoce- ne présente une croissance anormal du cerveau." L'élargissement du cerveau a été observé dans des études précédentes sur l'autisme.


L'Autism Phenome Project: Cette étude fait partie de tout un programme de l'institut Mind, l'Autism Phenome Project (APP) dont l'objectif est de recruter le plus grand nombre de très jeunes enfants pour pouvoir collecter suffisamment d'informations biologiques et comportementales afin de caractériser des sous-types d'autismes différents et d'explorer les signatures génétiques de l'autisme.


Cette étude portait ainsi sur 180 enfants âgés de 2 à 4 ans, inscrits à l'APP. 114 petits participants présentaient des troubles du spectre autistique, dont 54% avec la forme régressive, 46% avec la forme précoce. Les autres petits participants présentaient des troubles du développement. Les chercheurs ont effectué des IRM sur les 180 participants à l'âge de 3 ans et ont analysé les mesures de circonférence de la tête effectuées de la naissance à 18 mois. L'étude constate que la croissance de la tête et l'élargissement du cerveau est systématiquement observée que dans le sous-ensemble des garçons atteints d'autisme régressif. Cet élargissement est évalué à plus de 6% par rapport à un développement normal. 22% des garçons atteints d'autisme régressif vs 5% des garçons, sans autisme régressif, présentent un cerveau élargi. Enfin, les analyses indiquent clairement que la croissance du cerveau a commencé à diverger de la normale aux alentours de 4 à 6 mois d'âge. Ces changements ne sont pas apparents chez les garçons qui n'ont pas connu de régression, ni chez les petites filles.


C'est déjà une première étape dans la définition et la détection de sous-types de l'autisme mais le but, pour les chercheurs, reste de définir les différents types d'autisme pour déterminer les mesures préventives les plus efficaces et pouvoir personnaliser les traitements.


Source: PNAS November 28, 2011, doi: 10.1073/pnas.1107560108 « Brain enlargement is associated with regression in preschool-age boys with autism spectrum disorders” (Visuel Mind Institute)


L’AUTISME régressif chez les garçons associé à un cerveau plus volumineux – PNAS
Lire aussi : L'AUTISME associé à une surprolifération de neurones dans le cortex


Accéder aux dernières actualités sur l'Autisme


Accéder au Dossier Vaincre l'autisme (1/5) de Santé log : Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine