Magazine Séries

Critiques Séries : Once Upon a Time. Saison 1. Episode 5.

Publié le 28 novembre 2011 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2011-11-28-20h38m47s51.png

Once Upon a Time // Saison 1. Episode 5. That Still Small Voice.


Il faut dans un premier temps que je revienne sur un fait de l'épisode, ou plutôt une référence faite à Lost. On le sait pertinemment, cette série est dirigée par des anciens de Lost, créée par des anciens de Lost, il n'y a donc rien de mieux pour faire des références à Lost. On connait bien les geeks qu'il y a derrière la série, c'est un peu leur dada de faire ce genre de chose. Dans ce nouvel épisode, ce sera une référence à la fin de la première saison et de la découverte de cette trappe. En effet, une trappe va faire son apparition dans l'épisode à un moment et je n'ai pu m'empêcher de penser à Lost. Revenons à nos moutons et plus particulièrement Once Upon a Time. Après une bonne semaine d'absence, la série était de retour, pour le meilleur. C'est en regardant l'épisode que je me suis rendu compte combien la série n'avait manquée, sa magie, ses effets sur ma pauvre jeunesse qui s'estompe petit à petit. C'est mignon et beau à la fois. Rien que la scène finale avec la fée et le criquet m'a fait rêvé. Quel excellente scène.
Après avoir utilisé Evil Queen, Blanche Neige, ou encore Cendrillon et Rumpelstinskin durant ses divers épisodes, la série nous sort désormais l'histoire de Jiminy Cricket. Ce dernier est la bonne conscience de Pinnochio pour ceux que ne le saurait pas. Ce grillon habillé en costume est un personnage très intéressant, et qui, à défaut d'être le plus présent de l'histoire, s'avèrera malgré tout intéressant pour lancer la suite que l'on sent très bien venir autour de … Pinocchio justement et de Gepetto. Jiminy Cricket prend la forme de Archie dans notre monde. On le reconnait tout de suite au parapluie qu'il tient dans l'épisode. Archie est donc le psy de Henry qui est poussé par Regina à faire croire à Henry que les contes ne sont que des inventions et qu'il est… fou. C'est bel et bien ce qui va le gêner et on le comprend. Surtout que nous, nous savons très bien que les personnages mythologiques existent bel et bien. D'ailleurs, le cliffangher était excellent et permet de confirmer une fois de plus que Regina sait pertinemment que Storybrooke est le conte de fée en lui même.

vlcsnap-2011-11-28-20h21m33s207.png
vlcsnap-2011-11-28-20h50m27s142.png
Henry est au centre de cet épisode, déterminé à découvrir l'origine des contes de fée quand un trou mystérieux fait son apparition à Storybrooke. Bien sûr qu'il a un lien avec les contes mais personne ne veut le savoir. Archie sera là pour jouer un rôle intermédiaire, et même si les talents aussi bien de l'acteur que du personnage sont plus que limités, je ne peux m'empêcher de penser que la série a fait le bon choix en ce concentrant sur ce personnage et surtout sur sa famille. En effet, toute la partie à Storybrook était d'une immense chaleur. Je pense surtout aux couleurs, magnifiques. Il y a une gestion de l'image qui est vraiment bonne dans cet épisode et plus particulièrement depuis l'épisode 4. On a moins de fonds verts ridicules. Pendant ce temps l'épisode poursuit les autres aventures et notamment celle du prince amnésique. On voit pertinemment que ce dernier est très attiré par White Snow ou Mary pour les intimes de notre monde. J'ai hâte de voir ce que la suite nous réserve car pour le moment c'est assez bien géré.
On poursuit aussi avec Rumpelstinskin, dont l'aventure n'est pas terminée. Robert Carlyle me surprend de semaines en semaines. Son personnage caricatural lui colle à la peau comme un gant, un vrai bon moment de fun à chacune de ses apparitions. Sans compter son accent, c'est succulent. Ce qui posera d'ailleurs certainement le problème de la VF de cette série : les voix de ce genre et les poses des personnages, uniques. Le rendu sera forcément plus que décevant en VF. Bref, au final nous voilà avec un excellent épisode qui arrive à raconter une histoire qui sans être la meilleure racontée dans le monde des contes reste belle à apprivoisée et surtout bien menée. Sans compter toute la partie dans notre monde, avec la petite référence à Lost que j'ai beaucoup appréciée. Once Upon A Time est une bonne série, surprenante. ABC a réussie cette saison a faire 2 bonnes séries. Reste à voir ce qu'elle nous proposera durant la mi saison.
Note : 8/10. En bref, une bonne histoire, une jolie image et des personnages.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines