Magazine Culture

Suzanne Collins, The Hunger Games

Par Missmymoo @missmymoo
Suzanne Collins, The Hunger GamesSuzanne Collins, Hunger Games (vol. 1), éd. Pocket Jeunesse, 2009.(titre original : The Hunger Games)
En cette actualité 2011 marquée par les révolutions arabes, la lecture du premier volume de cette trilogie n'est à manquer sous aucun prétexte. L'ouvrage a connu un tel succès aux États-Unis et de part le monde qu'un film est en préparation et sortira très bientôt en salles. Il se murmure que l'auteure elle-même, ancienne réalisatrice de programmes pour enfants à la télévision, aurait supervisé le tournage du long-métrage.
Ce roman passionnant et haletant plonge son lecteur dans un univers futuriste post-apocalyptique, où les États ayant constitué le continent nord américain ne sont plus qu'un lointain souvenir enseigné dans les programmes scolaires. L'intrigue prend place au sein d'une nation nommée Panem, divisée en 13 districts s'étalant sur tout le continent, et gouvernée par la toute puissante autorité du Capitole.75 ans auparavant, les districts s'étaient révoltés contre le Capitole et les injustices qu'il leur imposait, la vie dans la cité gouvernante n'étant sans aucune mesure en comparaison à l'extrême pauvreté et la rudesse du quotidien dans les districts. Cependant, le Capitole était parvenu à mater cette insurrection. En punition pour leur affront et comme pour rappeler à chaque nouvelle génération qu'elle est à la merci de l'autorité suprême, chaque année sont organisés les Hunger Games (jeux de la faim), des jeux impitoyables où un garçon et une fille issus de chacun des districts sont tenus de s'affronter jusqu'à la mort au sein d'une arène recelant bien des mystères, sous les yeux de caméras invisibles, et auxquels la population est tenue d'assister à travers son poste de télévision. Cette année, Katniss, une adolescente de 16 ans originaire du District 12, voit le nom de sa petite soeur Prim, seulement âgée de 12 ans, sortir de l'urne et la condamnant à une fin tragique au sein de l'arène. Elle se porte donc volontaire pour prendre sa place, et se lance dans la grande épreuve des Hunger Games, à l'issue de laquelle il ne doit en rester qu'un...
Pour les plus passionnés de littérature, on ne pourra pas manquer l'allusion à l'ouvrage de George Orwell, 1984, dénonçant les dérives d'un pouvoir autocratique où les libertés d'expression sont bafouées, la dignité humaine rabaissée jusqu'à presque disparaître, mais où certains esprits s'élèvent contre cette oppression, et se dressent tels des martyrs, aguichant les foules et entrainant le soulèvement des peuples. En bref, un ouvrage d'actualité, dont l'écriture est si limpide qu'elle nous interdirait presque de poser le livre du premier au dernier chapitre : un pur délice, tant par une action et de perpétuels rebondissements, le machiavélisme du Capitole envers ces pauvres enfants livrés à eux-mêmes pour survivre n'ayant pas de limites, que par un éveil des consciences et une indignation qui fait écho à une actualité brulante.
Un petit bonus, pour les indécis ou les plus impatients qui auraient déjà lu l'ouvrage, voici la bande annonce du film, bientôt en salles en avril 2012 :

Réactualisation :
Le 14 novembre 2011, la première bande annonce version longue du film vient d'être publiée sur internet, nous vous proposons donc d'en prendre connaissance dès à présent !


Ma note pour ce livre (entre 1 et 5 étoiles) :
Suzanne Collins, The Hunger Games

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Missmymoo 2560 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines