Magazine Cuisine

Plats préparés, que nous cachent-ils ?

Par Aupaysdesdelices @apd2001

Ce  dimanche 27 novembre 2011,  le documentaire « Plats préparés : que nous cachent-ils? » a été diffusé sur France 5 à 20h35.

Pour celles et ceux qui n’auraient pu le voir, vous pouvez encore le visionner via PLUZZ.FR.

Que retenir ? Les industriels font majoritairement la politique de l’autruche et ne veulent surtout pas répondre aux interrogations concernant la nocivités des additifs & compagnie.

Que faire ? Lire scrupuleusement les étiquettes, éviter au maximum les plats cuisinés, et donc essayer de passer plus de temps derrière les fourneaux, quitte à faire vos repas pour la semaine en faisant vos surgelés et vos conserves. Mais il faut reconnaître que pour nombre de mes amis étudiants qui sont en Cités U, c’est tout bonnement impossible, d’autant plus en filière médecine où l’on a guère de temps.

Quelques Additifs & compagnie :

Dextrose de blé : Le dextrose est une appelation du glucose sous forme de poudre. La farine de blé est constitué en grande partie d’amidon et qu’est ce que l’amidon ? des longues chaines de glucose ! il a suffit de décomposer l’amidon avec un traitement enzymatique industriel qui a pour action de couper ces chaines.

********************

Stéaroyl-2-lactylate de calcium (E482) :

C’est une combinaison de calcium, d’acide stéarique et d’acide lactique, résultant en mélange de plusieurs composés. L’origine de l’acide stéarique peut être soit des plantes soit animale, bien qu’en pratique les huiles végétales sont presque tout le temps utilisées.

Fonction et caractéristiques  : Emulsifiant et stabilisateur.

Produits  : Produits de boulangerie. Exemple : pain de mie

Dose journalière  : Jusqu’à 20 mg/kg de poids corporel.

Effets secondaires : Aucun, du calcium, ou de l’acide lactique et stéarique ne sont normalement produit par le métabolisme humain.

Restriction diététique : Bien que la plupart des huiles utilisées soient végétales, l’utilisation de corps gras d’origine animale (notamment du porc) ne peut pas être complètement exclue. Plusieurs groupes de personnes tels que les musulmans, les végétariens, les végétaliens et les juifs doivent éviter ces produits. Seuls les fabricants peuvent donner plus de détails sur l’origine de ces acides gras. Chimiquement ces acides gras sont identiques quelque soit leur origine animale ou végétale.

*****************

Ester monoacétyltartrique et diacétyltartrique des mono- et diglycérides d’acide gras de palme : Derrière ce nom barbare se cache simplement un émulsifiant qui aura pour but de maintenir un produit loin du racissement le plus longtemps possible. Pour faire simple, ces molécules se placent dans les chaines d’amidon pour éviter leur recristallisation après hydratation (recristallisation entrainant une expulsion d’eau d’où un assèchement du produit : le pain qui durcit). Ils sont utiles ici pour les amidons de riz et de blé.

Les acides de gras d’huile de palme sont nocifs pour notre santé en augmentant le taux de cholestérol et augmentant les risques cardio-vasculaires. C’est également un vrai désastre environnemental, ainsi en 2022 soit d’ici 10 ans il est fort probable que la forêt indonésienne est disparue. (voir l’article de KRABB à ce sujet)

******************

Propionate de calcium (E282) : conservateur. Cet additif de synthèse est un sel de calcium de l’acide propionique (E280). Convient à l’alimentation végétarienne, casher et hallal. Pourrait entraîner des migraines !?! On peut le trouver dans des aliments aussi divers que des fromages, des laitages, des légumes en conserves, des pains industriels, des boissons, certains spiritueux. Autorisé en France sous conditions de ne pas dépasser 2000 mg/kg exprimé en acide propionique (source p.29)


    

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aupaysdesdelices 13 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines