Magazine Culture

Melancholia, prix du meilleur film européen

Publié le 04 décembre 2011 par Abelcarballinho @FrancofoliesFLE

LarsvonTrier.jpg
Le prix du meilleur film du cinéma européen 2011 a été décerné samedi soir à "Melancholia" du Danois Lars Von Trier, au cours de la 24e cérémonie de ses récompenses décernées par l'Académie européenne du cinéma, à Berlin.

Melancholia

" Melancholia" raconte le mariage de Justine (Kirsten Dunst), célébré dans l'immense château romantique de sa soeur Claire (Charlotte Gainsbourg), une union qui sombre avant même la nuit de noces alors qu'avance vers la Terre la planète Melancholia, détournée de son orbite.


Le film avait valu à Kirsten Dunst le prix d'interprétation au dernier festival de Cannes, une manifestation dont le réalisateur danois avait été exclu en raison de ses propos douteux sur Hitler, pour lequel il avait affirmé éprouver "un peu" de compassion, et sur Israël qui "fait chier".

Lars Von Trier n'était pas présent à Berlin et un membre de son équipe est venu recevoir son prix à sa place.
"Je dois vous dire que je n'ai pas de message pour vous de la part de Lars car il a décidé de ne plus faire de déclaration et je ne sais vraiment pas pourquoi... Mais il m'a dit de vous saluer de manière gentille et agréable", a-t-elle déclaré en son nom.
"Le Discours d'un roi" de Tom Hooper a été l'autre grand gagnant de la soirée, remportant trois récompenses: le prix du public, le prix du meilleur acteur européen décerné à Colin Firth qui interprète dans ce film le roi Geo

rges VI en lutte avec un bégaiement très handicapant, ainsi que le prix du meilleur montage.
Le film a déjà reçu l'Oscar du meilleur film 2011 ainsi que le prix du public au festival international de Toronto tandis que Colin Firth a déjà été récompensé par l'Oscar du meilleur acteur.
Le film de Michel Hazanavicius "The Artist" a reçu le prix de la meilleure musique tandis que le cinéaste allemand Wim Wenders, président de l'Académie, s'est vu décerner le prix du meilleur documentaire européen pour "Pina", film sur la chorégraphe Pina Bausch.
Les Prix du cinéma européen sont décernés chaque année par l'Académie européenne du cinéma qui compte comme membres des professionnels venus de toute l'Europe.



MELANCHOLIA : BANDE-ANNONCE (Festival de Cannes... par baryla

Synopsis

À l'occasion de leur mariage, Justine et Michael donnent une somptueuse réception dans la maison de la soeur de Justine et de son beau-frère.
Pendant ce temps, la planète Melancholia se dirige vers la Terre...

MELANCOLIA.jpgKirsten Dunst, Charlotte Gainsbourg - Photocall - Melancholia au Festival de Cannes © AFP
. La 'Melancholia' de Lars Von Trier




Melancholia, qu’il définit comme un film catastrophe à dimension psychologique, désigne le nom d’une planète dont la trajectoire la rapproche dangereusement de la Terre. Lars Von Trier dispose d’un budget de 7 millions de dollars, ce qui semble assez limité pour le genre.
<a href=Lars Von Trier">">
D’un point de vue visuel, Melancholia s’annonce comme un mélange entre le style dogme (inventé entre autres par Lars Von Trier), dont les mots d’ordre sont caméra à l’épaule et scènes improvisées, et quelques effets spéciaux, mais, jure-t-on déjà, aux antipodes de la sophistication hollywoodienne.





NOTES DE TOURNAGE
ET CHARLOTTE GAINSBOURG


melancholiatournage.jpg
Une expérience avec Lars Von Trier, ce n'est peut-être pas si traumatisant que ça finalement. En effet, après s'être donné corps et âme et même plus encore dans Antichrist (qui lui a valu un prix d'interprétation à Cannes), Charlotte Gainsbourg serait pressentie pour jouer dans Melancholia, le prochain film du plus torturé des réalisateurs danois.

Pour rappel, Melancholia relate l'arrivée d’une planète fonçant à toute berzingue vers la Terre, avec pour conséquence l'extinction de la race humaine. "Ce sera un drame psychologique, et au sens littéral, un film catastrophe : il se termine mal." Oui, le ton est donné. Et Charlotte Gainsbourg serait donc prête à récidiver dans l'univers si particulier (et si déprimant, avouons-le) du réalisateur de Dancer In The Dark...

Lars Von Trier : "J'aime la notion de souffrance et de culpabilité que véhicule la mélancolie"

Lars Von Trier : 'J'aime la notion de souffrance et de culpabilité que véhicule la mélancolie' Lars Von Trier © AFP

Le réalisateur danois Lars Von Trier, accompagné de Kirsten Dunst, Charlotte Gainsbourg, ainsi que de toute l'équipe du film Melancholia, a répondu aux questions des journalistes. Extraits.

Lars Von Trier est revenu sur l'intrigue de Melancholia :

"Pour Moi, ce n'est pas vraiment un film sur la fin du monde, mais sur un état d'esprit : la mélancolie. La Terre est en train d'être détruite, mais à quoi bon être troublé puisque nous allons tous mourir !"

Lars Von Trier à propos de la mélancolie :

"J'ai connu plusieurs phases mélancoliques dans ma vie. J'aime la notion de souffrance et de culpabilité que véhicule la mélancolie. La mélancolie existe dans l'art que j'aime et fait partie intégrante des formes artistiques les plus réussies. Même quand j'essaye de faire des comédies, elles deviennent mélancoliques !"

Charlotte Gainsbourg s'est exprimée sur le travail de Lars Von trier :

"Je ne connaissais pas sa façon de travailler avant Antichrist. Cette fois, tout a été très différent, même si notre collaboration est allée dans le même sens. Lars ne répond pas toujours à nos questions, mais j'aime rester un peu dans l'obscurité".

Kirsten Dunst, à propos de la dépression :

"La dépression, c'est dévoiler ce que l'on est. Les gens qui y ont été confrontés en ressortent toujours plus forts. C'est ce qui se passe pour mon personnage, qui gagne en force au fur et à mesure qu'avance le film".

Lars Von Trier concernant le romantisme de Melancholia :

"En visionnant les rush, je me suis mis à rejeter ce romantisme. La musique de Wagner nous a emporté au point que tout est devenu un peu trop romantique. Il est probable que ce film ne vaille pas la peine d'être vu !"


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Abelcarballinho 11989 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine