Magazine Culture

Poezibao a reçu n° 194, dimanche 4 décembre 2011

Par Florence Trocmé

Cette rubrique suit l’actualité éditoriale et présente les derniers ouvrages reçus par Poezibao. Il ne s’agit pas de fiches de lecture ou de notes critiques et les présentations font souvent appel aux informations fournies par les éditeurs.  
Devant l’afflux de livres, Poezibao n’est plus en mesure de présenter chaque livre reçu de façon détaillée. Tous les livres reçus seront donc cités mais une partie seulement d’entre eux fait l’objet d’une présentation plus complète, accessible en cliquant sur « lire la suite de… » - pour les autres livres, Poezibao s’efforce de trouver des informations en ligne et donne les liens correspondants. 
  
 
Action poétique, avant dernier (n° 206) 
○Anne Parian, La Chambre du milieu, P.O.L. 
○Friedrich Nietzsche, Épigrammes, Éditions Sillage 
○Richard Pietraß, Pariser Lust, au Plaisir de Paris, Ulrich Keicher 
○Anthologie La Poésie brésilienne aujourd’hui, Le Cormier 
○Blandine Merle, Par Obole, Prix de la Vocation, Cheyne 
○Hervé Brunaux, Leçons de choses, Dernier Télégramme 
○Hubert Voignier, Les Hautes Herbes, Cheyne 
○Jean-Marc Sourdillon, Dix secondes tigre, L’Arrière-Pays 
 
À propos de ces neuf livres, lire une présentation détaillée en cliquant sur « lire la suite » 
 
  et aussi 
Unterwegs, En chemin, une anthologie de Noël, bf éditeur, Drey Verlag, en savoir plus (on y trouve notamment des textes de Jean-Paul Klée et d’Anne-Marie Soulier) 
○Annpôl Kassis & Gaetano Persechini, Nicolas Dieterlé, souffle et couleurs poétiques, éditions du Cygne, 11€, en savoir plus 
○Claude Margat, Divin Capital, Les Éditions libertaires, 5€, en savoir plus 
○Pierrette Micheloud, Choix de poèmes (1925-2004), L’Age d’homme, 9€, en savoir plus 
○Véronique Joyaux, Les âmes petites, Éditions les Carnets du Dessert de Lune, 2011, 11€, en savoir plus 
○François David, Consuelo de Mont-Marin, Vole vole vole, Éditions les Carnets du Dessert de Lune, 2011, 8€, en savoir plus 
○Jean-Claude Martin, Carnet de têtes d’épingles, Éditions les Carnets du Dessert de Lune, 2011, 12€, en savoir plus 
○Silvaine Arabo, Le dit des Elfes, Sylphes ondins et autres créatures, Encres Vives, 2011, 6,10€ 

  

Action poétique, avant dernier (n° 206) 
 
Au sommaire de cet avant-dernier numéro, Vélimir Khlebnikov, Virgile, des surréalistes grecs, Jude Stéfan, Jean Daive, Daniel Pozner, etc.  
 
 
•Anne Parian, La Chambre du milieu, P.O.L., 2011, 160 p. 8€, site de l’éditeur 
 
Une enfance écrite au présent, à la première personne, qu'on peut dire autobiographique, arrêtée à la dixième année. 
Les souvenirs qui en constituent le témoignage ne respectent pas la chronologie, mais la mémoire. Ils respectent l'ordre de leur apparition dans chaque séance d'écriture. 
Il ne s'agit pas de l'enfance passée, mais de l'enfance présente (telle qu'elle se (re)présente). 
Le plus exactement possible c'est l'enfant qui parle.
Ce qui est rendu est aussi sa position, par exemple : « J'existe comme les pissenlits. » 
Anne Parian a voulu établir syntaxiquement l'écart de cet enfant aux personnages et scénarios de la famille.
Cette distance qui lui paraît ordinaire de l'enfance, à des degrés divers (ici assez... 
 
 
•Friedrich Nietzsche, Épigrammes, Éditions Sillage, 2011, 9,50€ 
 
Pour rompre avec les « préjugés des philosophes », Nietzsche se fait poète. Mais il ne se contente pas du dithyrambe à Dionysos ou de la prose poétique de Zarathoustra. Il renoue en philologue avec la tradition antique du sarcasme en vers. Pour écrin de son insolence philosophique, il choisit un genre oublié en son temps l'épigramme. La traduction de Guillaume Métayer réunit pour la première fois ces poèmes en un volume et met en lumière cette veine négligée de Nietzsche poète, qui signe une renaissance philosophique de l'épigramme. 
 
 
•Richard Pietraß, Pariser Lust, au Plaisir de Paris, traduit par Gabriele Wennemer et Alain Lance, bilingue, éditions Ulrich Keicher 
 
Proche des auteurs de « l'école poétique saxonne », Richard Pietraß, né en 1946 à Lichtenstein en Saxe et qui vit depuis longtemps à Berlin, est une des voix importantes de la génération de poètes allemands nés après la guerre. La langue souvent ludique, inventive de ses recueils  Notausgang (1980), Freiheitsmuseum (1982), Spielball (1987), Schattenwirtschaft (2002) et Freigang (2006) est également caractérisée par une gravité existentielle. En 2000 les éditions de Royaumont ont publié un choix de ses poèmes traduits en français intitulé Ce qui manque à mon bonheur. (Alain Lance) 
 
 
•Anthologie La Poésie brésilienne aujourd’hui, choix de Flora Süssekind, traduction du portugais de Patrice Quillier, édition bilingue, Le Cormier, 2011, 18€, site de l’éditeur 
 
Cette anthologie publiée à l’occasion d’Europalia.Brasil réunit en édition bilingue portugais-français seize poètes qui ont changé ou sont en train de changer le paysage littéraire brésilien : Ricardo Aleixo, Chico Alvim, Arnaldo Antunes, Carlito Azevedo, Paulo Henriques Britto, Augusto de Campos, Ricardo Domeneck, Marília Garcia, Paula Glenadel, Júlio Castañon Guimarães, Lu Menezes, Nuno Ramos, Cláudia Roquette-Pinto, Alice Ruiz, Zuca Sardan et Marcos Siscar. 
Bien que la poésie foisonne au Brésil, sa reconnaissance à l’étranger se limite souvent à quelques œuvres phares, telle celle de Carlos Drummond de Andrade. 
Sans prétendre à l’exhaustivité, l’ambition de ce recueil est de faire entendre la grande variété de voix qui concourent à la richesse de la poésie brésilienne contemporaine. Longues suites narratives, proses ou haïkus, poèmes visuels, absurdistes ou expérimentaux, ce sont là pour ces auteurs autant de moyens d’explorer de nouveaux rapports au monde comme à la forme poétique. 
Les textes ont été choisis par Flora Süssekind, essayiste, chercheuse et curateur littéraire d’Europalia.Brasil, et traduits en français par Patrick Quillier, traducteur notamment de Herberto Herder, António Osório, Pedro Tamen et Fernando Pessoa, dont il a édité les Œuvres poétiques dans la Bibliothèque de la Pléiade. 
 
 
•Blandine Merle, Par Obole, Prix de la Vocation, Cheyne, 2011, 64 p., 15€ 
 
Blandine Merle est née en 1981 à Poitiers. Après des études de lettres, elle enseigne et anime des ateliers d’écriture. Elle a publié dans les revues A verse, Thauma et Place de la Sorbonne 
 
 
•Hervé Brunaux, Leçons de choses, Dernier Télégramme, 2011, 9E 
 
Hervé Brunaux parle ici de la douceur du monde, des asperges, des fraises, des abeilles, des unités antiémeutes, du sida, des Kalachnikovs…. 
 
 
•Hubert Voignier, Les Hautes Herbes, images d’Estelle Aguelon, Cheyne, 2011 ; 64 pages, 15€ 
Nouvelle édition illustrée par Estelle Aguelon. (E.O, 2004)  
Hubert Voignier est né en 1964 à Lyon. A publié cinq livres à Cheyne. Et deux autres titres chez Deyrolle :Paysages, en 1994, et Les Hauts Plateaux, en 1996. Collaboration aux revues Théodore Balmoral, Verso, L’Atelier contemporain, les Heures. 
 
 
•Jean-Marc Sourdillon, Dix secondes tigre, L’Arrière-Pays, 2011, 14€ 
 
« "Qui en toute sa vie eut seulement dix secondes tigre?" Cette question d'Henri Michaux, placée en épigraphe, donne son titre au livre de poèmes de Jean-Marc Sourdillon, auteur "rare" comme on dit, publiant peu, mais pour qui le poème est une respiration. Dix secondes tigre, dix secondes extrêmes, de brûlure et de fascination, où le temps, incendié, se consume, où la vie se fait tendre proie de son propre cri... » lire la suite de cette note de lecture de Jean-Michel Maulpoix.  


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines