Magazine Bons plans

J-W. Tsonga : «Nadal n'a rien d'intimidant»

Par Mila1987
J-W. Tsonga : «Nadal n'a rien d'intimidant»
Jo-Wilfried Tsonga a remporté son premier match au Masters, face à Mardy Fish, et se prépare à affronter Rafael Nadal. Jo, vous voilà relancé dans la course aux demi-finales, êtes-vous soulagé ?
Jo-Wilfried Tsonga : C’est super de gagner ici pour la première fois et c’est très bon pour ma confiance, puisque je vais jouer un match jeudi pour la qualification en demi-finales. Cela me fait du bien parce que je reste dans la course. J’ai fait beaucoup de bonnes choses sur le court. J’ai fait aussi de mauvaises choses. J’espère qu’au prochain match, je pourrai effacer ses petits défauts et faire un match plein.
Vous affrontez jeudi Rafael Nadal qui vous avait sèchement battu il y a deux mois à Cordoue…
Jo-Wilfried Tsonga : C’est mieux pour moi de l’affronter ici que sur terre battue, évidemment. J’avais pourtant fait un bon match en Espagne, c’est cela qui est terrible. Mais ici, les conditions sont différents et c’est difficile de me breaker sur cette surface. En salle, il joue un peu moins bien qu’en extérieur et il a tendance à reculer parce qu’il est moins en confiance. Cela laisse la possibilité à l’autre de jouer dans le court et d’avancer. La balle rebondit moins, c’est plus difficile pour lui de mettre du lift et plus aisé pour l’adversaire de trouver des angles. Je sais que j’ai une chance, même s’il reste le champion qu’il est.
Est-il intimidant ?
Jo-Wilfried Tsonga : Pour une personne qui ne vit pas au jour le jour sur le circuit, il peut l’être. Mais pour moi qui le côtoie dans les vestiaires et qui connaît également le côté humain du garçon, il n’y a pas grand-chose d’intimidant.
Qu’avez-vous pensé de son match contre Fish dimanche dernier et de la façon dont il s’est battu en dépit de ses problèmes d’estomac ?
Jo-Wilfried Tsonga : Chacun sa façon d’interpréter les choses. Moi je peux avoir mal au doigt et dire que j’ai une double fracture alors que je n’ai pas grand-chose. Je ne sais pas exactement ce qu’il a, mais je le vois s’entraîner et transpirer comme un fou, il n’a pas l’air à l’agonie. Il doit être quand même en forme pour être capable de jouer trois heures.
Propos recueillis par Cécile Soler
source:Sport24.com



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mila1987 107 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte