Magazine Cinéma

Bad Lieutenant

Publié le 18 décembre 2011 par Olivier Walmacq

bad Lieutenant

genre: policier (interdit aux - 16 ans)
année: 1992
durée: 1h35

l'histoire: Un flic pourri et drogué accumule les dettes. Lorsqu'une nonne est violée par deux hommes dans une église, elle offre une récompense sur la tête des deux criminels.

la critique d'Alice In Oliver:

Le flic pourri n'est pas un sujet nouveau au cinéma. Toutefois, avec Bad Lieutenant, à ne pas confondre avec Bad Lieutenant: Escale à la Nouvelle Orléans, Abel Ferrara signe un polar sombre et sans concession.
Abel Ferrara est un provocateur et cherche à nous mettre un uppercut en pleine tronche. Mission réussie avec ce film choc, violent et OFNI, justement interdit aux moins de 16 ans.

Pour cela, Abel Ferrara se concentre sur le portrait d'un policier pourri, drogué et obsédé sexuel. Un rôle parfaitement tenu par Harvey Keitel, totalement investi dans son personnage. Ce flic transgresse tous les codes moraux.
Oui, ce bad lieutenant est bel et bien un pécheur. Seule sa plaque de policier lui permet encore de survivre dans la jungle urbaine.

bad5a

C'est d'ailleurs la première partie du film. Toutefois, cet homme sans foi ni loi va radicalement changer lorsqu'une bonne soeur est violée par deux criminels dans une église. Le sale flic va alors mener son enquête.
Certes, ce personnage a abandonné tout espoir et la réalité du monde lui échappe totalement.

bad-lieutenant pic

Cependant, ce crime sadique va ramener le flic dans le droit chemin, tout du moins, dans l'expiation de ses fautes avant de pousser le dernier souffle.
C'est indéniablement la thématique de Bad Lieutenant. Le film d'Abel Ferrara a donc une vraie dimension religieuse.
En un sens, le héros est un flic martyr qui a perdu toute raison de vivre dans une société de plus en plus décadente.

bad_lieutenant,3

C'est probablement ce qui explique son comportement marginal. Mais avec cette nouvelle affaire, ce policier est amené à s'expliquer devant Dieu. D'une certaine façon, le viol de la nonne est le crime de trop, celui qu'il ne fallait pas commettre. C'est aussi une mise à l'épreuve pour ce héros torturé et déchiré.
C'est aussi un personnage en quête de pardon et de rédemption. Bref, avec Bad Lieutenant, Abel Ferrara signe un film noir, jusqu'au-boutiste et sans concession. Le chef d'oeuvre d'Abel Ferrara ?
Sans aucun doute.

Note: 17.5/20


policier pervers prend son pied (extrait de bad lieutenant)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines