Magazine Beaux Arts

Boutique :: l'audace familiale de Tigersushi Furs

Publié le 19 décembre 2011 par Adelap @adelap10

Boutique :: l'audace familiale de Tigersushi Furs

Laurène et Audrey Bouaziz dans la boutique Tigersushi Furs, rue Saintonge à Paris


>> Si son cousin Joakim, DJ fondateur du label Tigersushi, réussit dans la musique depuis plus de 10 ans, c’est bien dans l’univers de la mode que Laurène Bouaziz compte aujourd’hui s’affirmer. Ancienne élève du Studio Berçot, biberonnée au style depuis son plus jeune âge - son oncle (le père de Joakim) et son père ne sont autres que les fondateurs de la griffe Armand Ventilo - Laurène lance en 2008 Tigersushi Furs, une marque installée rue de Saintonge à Paris. Accrochée au label familial comme une seconde peau, Tigersushi Furs prône l’audace, exactement comme les disques de son charismatique créateur. Une histoire de famille donc, puisque Audrey, la sœur de Laurène, rejoint l’aventure en 2010.
Quand d’autres auraient choisi la facilité en n’éditant que de simples t-shirts de label, la marque elle, se différencie par la richesse de ses collections, empreintes d’un petit je-ne-sais-quoi de nonchalant. Influencée par la période sixties et le fameux style college hérité des étudiants de la Ivy League, Tigersushi Furs propose un mix du passé et du présent. Les collections, entièrement mixtes, se veulent un détournement des signes et des codes de la mode. Elles sont ludiques et sérieuses à la fois, insolentes et érudites.
A partir de panoplies type Varsity Jacket, chemises, jeans en denim japonais, polos, cardigans et pulls jacquards, Laurène réalise des associations de couleurs et de matières surprenantes, ajoute des empiècements aussi multiples qu’inattendus, dessine des imprimés audacieux - tour à tour animaliers, enfantins ou, comme cette saison, africains – et redéfinit ainsi l’univers preppy.
Mais ce n’est pas tout. Jamais à court d’idées, les sœurs Bouaziz entendent aussi développer leur fameux Fetish Tigersushi Shirts - lorsque un artiste est invité à décliner sa pochette de disque préférée sur... du coton - et leurs collaborations diverses (comme avec Yazbukey la saison dernière). Pour l’été prochain, elles s’apprêtent aussi à commercialiser dans leur boutique quelques petits créateurs triés sur le volet. A suivre donc : les trésors de Papier Tigre, Taise et ses somptueuses charentaises de ville, sans oublier les panoplies preppy de la marque Cuisse de Grenouille.<<

Boutique :: l'audace familiale de Tigersushi Furs

Boutique :: l'audace familiale de Tigersushi Furs

Laurene à ton tour :: Si tigersushi furs était un peintre ? Rene Magritte
Si tigersushi furs était un tableau ? un tableau papillon de Damien Hirst (amazing revelation par exemple)
Si tigersushi furs était une sculpture ? une aile de falcon ajourée de Camille Henrot
Si tigersushi furs était un monument parisien ? Les catacombes Si tigersushi furs était une couleur ? Bleu klein
Si tigersushi furs était un pays ? La suede

Boutique :: 27 rue de Saintonge Paris 3e
www.tigersushi.com

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Adelap 9047 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines