Magazine Cinéma

Punisher : Zone de guerre (Punisher : War zone)

Publié le 19 décembre 2011 par Cinephileamateur
L'affiche du film
De : Lexi Alexander.
Avec : Ray Stevenson, Dash Mihok, Colin Salmon, Doug Hutchinson, Dominic West, Wayne Knight, Julie Benz, Tony Calabretta, Larry Day, Keram Malicki-Sanchez, Bjanka Murgel, Romano Orzari...
Genre : Action.
Origine : États-Unis - Canada - Allemagne.
Durée : 1 heure 47.
Date de sortie : 5 août 2009 (direct to dvd).
Synopsis : Lors de sa croisade sanglante contre le crime organisé, le justicier Frank Castle alias The Punisher défigure et laisse pour mort le parrain de la pègre Billy Russoti. Dès lors, ce dernier fomente une vengeance terrible contre Castle. Sous le nouveau pseudonyme de Jigsaw, le criminel recrute une véritable armée de sbires assoiffés de sang. The Punisher repart en croisade...
Bande annonce originale
"Vengeance has a name." (tagline)
3,5
Juste pour la précision, cet avis à été rédigé lors de la sortie en dvd de "The Punisher : Zone de guerre". Je le reposte aujourd'hui car j'ai revu le film récemment ;-) .
Je sais vraiment pas pourquoi, mais bien que n'ayant jamais lu un comics Marvel, j'ai toujours aimé leurs personnages au cinéma et de tous leurs héros, c'est sans doute le Punisher qui me procure le plus de sympathie. Ce côté justicier sombre sans pitié me botte bien et encore plus après avoir vu le film "The Punisher" de 2004 avec Thomas Jane et John Travolta, souvent descendu par la critique, mais que pour ma part je trouvé assez plaisant :-) . L'arrivée d'un nouveau Punisher m'as donc fait très plaisir et même si je n'ai pas pu le découvrir en salles le film sortant directement en dvd, j'ai quand même pas hésiter une seule seconde avant de le voir.
Niveau scénario, dès les premières minutes le ton est donné. Cette nouvelle adaptation se démarque très rapidement du film de Jonathan Hensleigh en optant pour un film plus sombre, plus violent et dont la moralité est beaucoup plus proche du comic d'origine d'après ce que j'ai pu lire. Du coup, moi qui aime ce personnage pour son côté sans pitié j'ai été servi avec cette histoire assez classique dans le fond mais qui m'as donné tout ce que j'attendais de sa part. Petit reproche cependant que l'on peut faire, c'est que le scénario, même si il penche pour une ambiance plus noire penche également du côté du nanar. Cela peut d'ailleurs surprendre au début avec ce côté Jigsaw, un méchant surréaliste qui nous ferait presque penser à un Leatherface avec peu de moyens. Passer cela, si on le regarde comme une bonne série B, le film procure un certain plaisir. Ça tire à tout va, l'action est quasi non stop et on à le droit à de belles répliques bien senties toujours agréable à entendre dans ce genre de production. Pour ce qui est des surprises, on doit bien reconnaître qu'il n'y en à pas beaucoup l'ensemble étant quand même vachement prévisible et certains aspects des personnages étant peu voir pas du tout développé (pourquoi le héros porte t'il un maillot avec une tête de mort ? Pourquoi cet aspect cannibale chez le frère ? Comment est né son amitié avec Micro ?...). C'est dommage car ça rend parfois l'histoire très légère sans qu'elle n'y ai forcément besoin mais l'avantage c'est que cela permet au film de se concentrer sur son principal objectif à savoir l'action pur et dur dans un film où il nous faut quand même une calculette pour compter les morts (81 quand même si mes recherches sont exactes) et les balles tirer. Derrière cette noirceur, qui elle aussi aurait pu être encore plus abouti je pense et mieux exploiter, on retrouve aussi un peu d'humour (noir évidemment) qui n'est pas déplaisant et qui accentue encore plus le côté série B mais surtout le côté gros divertissement sans prise de tête.
Au casting, après Thomas Jane (que je trouvais bon) on retrouve Ray Stevenson dans le fameux rôle du Punisher. Encore plus charismatique et aux traits sur le visage encore plus prononcé, l'acteur livre une prestation très bonne. Il incarne très bien cet homme blessé qui ne croit plus en la loi et qui va décider de se faire justice soit même. Il dégage une sorte d'aura appréciable pour son personnage ce qui fait que même si on peut avoir des doutes sur sa morale et sur son idée de la justice, il rend son personnage malgré tout attachant et même lorsqu'il est pris de doutes sur la mission qu'il s'est donné, l'acteur arrive à ne pas trop virer dans le ridicule et à garder la tête sur les épaules. Avec le recul, même si le film fait série B, je pense qu'il doit beaucoup à Ray Stevenson qui ne rend pas le héros ridicule. Il joue avec les stéréotypes de son personnage certes et ça y joue pour l'ambiance dégagé par le film mais l'acteur joue avec un sérieux qui permet au film de garder une certaine conduite. On ne peut pas en dire autant de Dominic West qui est lui aussi très bon mais dont le scénario implique qu'il joue avec une certaine démesure. Il grossi tout les traits de son personnages jusqu'à leur paroxysme et nous livre un jeu totalement décalé qui colle très bien avec les maquillages dont il est affublé pour joué Jigsaw. Bizarrement, je l'ai même trouvé plus convaincant en Jigsaw où la folie de son personnage est totalement justifié qu'en Billy Russo où il fait (à cause du scénario je pense), un mafieux assez fade. Le comédien gagne beaucoup en ampleur une fois sa métamorphose effectué. J'ai bien aimé Doug Hutchinson aussi. J'aurais aimé que son personnage soit un peu plus développé. Par moment, il me faisait un peu pensé à Heath Ledger dans "The Dark knight" d'ailleurs le maquillage du Joker en moins ;-) . Il joue très bien le psychopathe qui ne recule devant rien lui aussi. Dash Mihok est lui assez drôle dans son rôle de boulet de service tout comme Wayne Knight qui fait le complice parfait pour le Punisher même si je l'aurais bien vu aussi joué un geek . Colin Salmon colle bien son interprétation au film mais ça reste quand même l'acteur que j'ai trouvé le plus transparent. Même quand il se doit d'être charismatique et s'imposer comme un flic leader, j'ai trouvé que son jeu ne sonnait pas toujours juste mais la légèreté d'esprit avec laquelle j'ai voulu voir ce film font que j'ai pas trouvé que c'était préjudiciable pour le film. A cause de cela, ça reste quand même le personnage le moins fun dont l'utilité dans le film est très limité. Le reste de la distribution est assez anecdotique (soit ils passent en coup de vent soit ils se font tuer) mais reste bonne et j'ai pris un certain plaisir à retrouver l'actrice Julie Benz que je n'avais pas revu depuis la saison 2 de la série "Dexter" que j'aime beaucoup. C'est plus de la figuration qu'autre chose qu'elle fait (à un moment faut bien avoir une demoiselle en détresse à sauver) mais ça m'as fait plaisir je dois admettre de la voir.
Derrière la caméra, Lexi Alexander livre une mise en scène totalement décomplexé et même si ça joue avec la série B, c'est esthétiquement sympathique à voir :-) . Aussi énergique que le scénario, la caméra est toujours bien placé pour plonger le spectateur au cœur de l'action. C'est gros mais sans être un étalage prétentieux c'est avant tout un bon gros divertissement jouissif qui nous offre tout ce qu'on ait venu chercher à savoir des coups de feu, de la bagarre, des explosions, du sang... le tout sur une bande originale très rock. D'ailleurs, la musique composée par Michael Wandmacher est bonne je trouve. Ce dernier ne fait pas dans l'originalité mais c'est bien choisi et ça contribue aussi à donner un rythme plus élevé à cette histoire. Les décors sont en tout cas bien exploité avec une lumière parfois sombre qui donne aux pièces plus de recoins inconnus où une balle peut partir à tout moment. C'est dommage que la présence d'une lumière bleue (surtout dans le repaire du Punisher) soit un peu omniprésente et fasse superficielle mais bon là encore, je n'ai pas été trop regardant et j'ai vite oublié ce détail. Les costumes sont eux aussi travaillé avec par exemple la tenue du Punisher qui cette fois ci ressemble à ce que peut porter un parfait petit commando d'élite avec gilet pare-balle et multiples poches cachant armes blanches et armes à feux. Comme j'en parle aussi un peu plus haut, les maquillages sont un peu juste surtout pour le personnage de Jigsaw. Ça vient peut être d'un manque de moyen ou d'une réelle volonté mais quoiqu'il en soit même si parfois ça fait un peu "pauvre", ça continue de faire tomber le film dans la série B de qualité. Les effets spéciaux aussi y contribue même si ses derniers sont bien maitrisés. Les quelques têtes qui explosent font un peu trop gros mais pour être honnête, cela procure du plaisir de voir autant d'aisance dans un film qui ne veut pas se soucier de détail puis dans le genre on à déjà vu plus risible, là ça passe quand même et c'est fun ^^ . Quelques plans sont assez bien ficelé je trouve même si le dernier du film enfonce un peu le clou dans le registre nanar. Après, ça passe ou ça casse, pour ma part j'ai préféré prendre ce dernier plan comme un énième plaisir coupable nanardesque mais pour d'autre cela pourrait être la goutte d'eau qui fait déborder le vase c'est pour cela que je suis assez content d'avoir été en condition avant de voir ce film.
Pour résumé, "Punisher : Zone de guerre" est un bon divertissement qui m'as beaucoup plu. Si je suis un peu désappointé du fait que ce personnage est montré façon série B et pas de manière plus sérieuse, cela n'empêche pas que c'est bien amené et que ça m'as procuré beaucoup de plaisir. C'est clair qu'il faut pas être très regardant devant ce film bourrin mais pour ma part ce fut un bon moment de détente. Ne ressemblant en rien au film existant déjà de 2004 (je ne parle pas de l'adaptation avec Dolph Lundgren qui est encore plus ancienne car je ne l'ai pas encore vu), le film de Lexi Alexander se démarque et nous offre une autre façon de voir ce personnage. Bon client que je suis, cette came me convient tout à fait après je peux comprendre que ça peut en décevoir quelques uns mais je recommande quand même ce film pour les amateurs du genre qui aime les films décomplexés et tout simplement jouissif qui ne fait pas dans les détails :-) .
Édit du 25 novembre 2011 : Depuis, j'ai vu "Punisher" avec Dolph Lundgren ;-)
Ce que j'ai aimé :
  • Le scénario totalement décomplexé
  • Le Punisher plus sombre que d'habitude et le plaisir de revoir Ray Stevenson à l'écran
  • L'action quasi omniprésente
  • Une touche d'humour pas désagréable
  • Une mise en scène plutôt efficace
  • Le film jouissif se suis sans prise de tête

Ce que j'ai moins aimé :
  • Ça manque un peu de noirceur et tombe souvent dans la série B
  • Certains maquillages douteux
  • Une lumière pas toujours bien choisie
  • Jigsaw qui aurait pu être mieux traité
  • Une psychologie des personnages peu approfondis

Liens divers :

puni_2.jpgpuni_3.jpg



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines