Magazine Cinéma

Mes meilleures amies

Par Irreguliere

1006219_fr_mes_meilleures_amies_1310562963469

Quoi de mieux qu'une comédie romantique pour noël ? C'est ce que je me suis dit dimanche soir, et pour ne pas regarder pour la 150ème fois Love Actually, tout à fait de saison mais qu'entre nous je commence à connaître un peu par coeur, mon choix s'est porté sur ce film sorti cet été, et dont l'affiche on ne peut plus girly était prometteuse.

Annie est ce qu'il convient d'appeler une looseuse. Sa boutique de cupcakes a fermé et elle se retrouve vendeuse dans une bijouterie de laquelle son cynisme fait fuir les clients. Son petit ami l'a plaquée et elle s'est dégotté un sex friend particulièrement goujat. Elle n'a pas un rond et vit en colocation avec un frère et une soeur complètement à l'ouest et manquant cruellement de savoir-vivre. Pour couronner le tout, sa meilleure amie lui annonce qu'elle se marie et la charge, en tant que demoiselle d'honneur, d'organiser les festivités, avec l'aide de quatre autres jeunes femmes dont l'une en particulier est assez pénible.

C'est un très bon divertissement. Cependant, amateurs de bon goût s'abstenir : l'humour ne vole pas très haut, et se révèle même parfois carrément trash, mais on passe néanmoins un très bon moment. La galerie de personnages féminins est particulièrement réussie, très hétéroclite et assez attendrissante, certaines répliques font mouche, et évidemment, tout se termine bien pour l'héroïne, à l'américaine quoi. A réserver pour une soirée entre filles, car je ne suis pas sûre que ces messieurs y trouvent leur compte, mais de toute façon, les soirées entre filles, c'est le bien non ?

Une petite réserve pour finir concernant le titre français, qui ne correspond pas vraiment au film. Une traduction du titre original aurait été plus pertinente...

Mes meilleures amies  

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Irreguliere 2572 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog