Magazine Culture

Antoine Emaz (anthologie permanente)

Par Florence Trocmé

Antoine Emaz publie Sauf1, aux éditions Tarabuste 
 
De peu 
 
c’est vrai il y a peu 
pour ne pas dire rien 
à dire d’un jour 
parmi d’autres 
 
tout se tasse 
et dépose le soir 
plus vieux 
 
dans le tas 
des forces bougent 
on les tient mal 
elles nous tiennent debout 
dans le tas 
 
*** 
 
il faudrait pourvoir 
se délier davantage 
 
dans le peu  
trouver encore 
 
il y a de quoi 
mais on ne voit plus 
 
le jour 
tombe 
 
*** 
 
le poids du vide 
dedans 
 
accru dedans 
 
on a tenu autant que possible 
 
se dire qu’on ne pouvait aller 
vaut mieux 
 
on n’ira pas  
plus loin 
 
|○| 
 
Ça passe 
 
dans la pluie et le gris 
 
quelle résonance confuse 
s’obstine 
dans ce froissement 
d’air et d’eau 
sans mots 
 
un pan de passé 
tire en arrière 
 
un épais vent d’eau 
aussi lourd que ce temps 
 
***  
 
on n’en sort pas 
 
ça passe et chacun terre 
ses morts vite ses rêves 
chacun dedans pèse 
son poids de figures vite 
vues perdues 
 
on longe 
 
***  
 
reste du temps devant 
mais on change mal de route 
avec cette gêne 
ce sac 
 
il faut trop de temps de mots 
pour vraiment voir et 
se repérer un peu 
 
en attendant 
ce qui gagne sur nous 
prend visage 
 
comme une figure de rien 
 
et cela n’émeut pas 
mais colle au sol 
atterre.  
 
 
Antoine Emaz, « Peu importe », Sauf, Encres Djamel Meskache, Tarabuste, 2011, 330 p., pages 101 à 104 
 
1. Ce volume reprend, en les remaniant parfois, des poèmes extraits des ouvrages suivants : Poème en miettes, plaquette parue aux Éditions Tarabuste en 1986, Deux poèmes (idem, 1987), Poèmes communs (Echoptique, 1989), En deçà, extraits du recueil paru aux Éditions Fourbis en 1990, Poème-Carcasse (Tarabuste, 1991), L’élan, l’impact (Petits classiques du grand pirate, avec des dessins de Pierre Emptaz, 1991), Poème, trois jours, l’été (PAP, avec des dessins de Sophie Bouvier, 1992), C’est, extraits du recueil paru aux éditions Deyrolle en 1992, Peu importe (Le Dé bleu, 1993), Poème, corde (Tarabuste, 1994), De près, de plus loin (livre d’artiste avec Jean-Marc Scanreigh, 1996), Sans faire d’histoire (idem, 1998), Soir (livre d’artiste avec Joël Leick, 1998), Soir (livre d’artiste avec Anne Slacik, 1999), Soirs (Tarabuste, 1999), Un de ces jours (livre d’artiste avec J.-M. Scanreigh, 1999), D’une Haie de fusains hauts (livre d’artiste avec Maire Alloy, Le Silence qui roule, 2000), Ras (Tarabuste, 2001. Le présent volume complète donc, sans la recouper, l’anthologie Caisse Claire (1990-1997) établie par François-Marie Deyrolle et publiée dans la collection Points-Poésie en 2007.   
 
Antoine Emaz dans Poezibao :  
bio-bibliographie, extrait 1, extrait 2extrait 3, extrait 4, fiche lecture de os, extrait 5, recension de De l’air, Nu(e) n° 3, recension (T. Hordé), extrait 5, extrait 6, notes sur la poésie, 1, extrait 7, débat sur la revue de création (Salon de la revue 2007), entretien avec Tristan Hordé, mars 2007 : 1, 2 et 3, fichier intégral pdf, notes sur la poésie, 2, Peau (par V. Rouzeau), extrait 8, Peau (parution), « une écriture du "presque"...( par B. Bonhomme), Actes du colloque Antoine Emaz, in notes sur la poésie, notes sur la poésie, Cambouis (par T. Hordé), note sur la poésie, Lichen, encore (par T. Hordé), extrait 9, Jours/tage (par F. Trocmé), Jours/tage (par T. Hordé), trois notes autour d’une lecture de Jours/Tage (par F. Trocmé), Plaie (par T. Hordé), une recontre avec AE (Petit Palais), Poèmes pauvres (par L. Degroote), Nc, Entretiens infinis, 1 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines