Magazine Culture

Vuitton Fetish

Publié le 20 décembre 2011 par Roughdreams @popsurrealisme

Vuitton Fetish

Quand j’ai commencé à voir fleurir dans les magazines la nouvelle campagne Vuitton, j’ai instantanément revu le défilé et les nombreuses images qui m’avaient alors submergés. Un étrange décor, entre la maison close et l’hôtel de luxe décadent où les mannequins évoluaient, sanglées dans du cuir, coiffées d’imposantes casquettes ornées de masques colorés ou menottées à leur sac. Un clin d’œil de Marc Jacobs, entre fétichisme et consommation.

Vuitton Fetish

Jusqu’aux ascenseurs ouvragés et leurs grooms énigmatiques, tout était là pour rappeler la sulfureuse atmosphère du film de Liliana Cavani, Portier de Nuit :
Vienne, 1957. Ancien officier SS, Max officie désormais comme portier de nuit dans un grand hôtel. Un soir, son regard croise celui de Lucia, femme d’un célèbre chef d’orchestre. Il reconnait tout de suite la jeune déportée qu’il avait prise pour maîtresse pendant la guerre. Ils plongent alors de nouveau dans une histoire charnelle et masochiste.

Vuitton Fetish

Sorti en 1974, le film fit scandale. Cependant, son esthétique marqua les esprits, notamment la célèbre scène où Charlotte Rampling (Lucia) chante, seins nus, devant un parterre de SS grimés. D’Helmut Newton à Lady Gaga, nombreux sont ceux qui se sont approprié les bretelles et les longs gants de cuir.

Vuitton Fetish

Vuitton Fetish

Vuitton Fetish

La citation est donc évidente chez Vuitton où le vestiaire masculin flirte avec un fétichisme sévère mais raffiné :

Vuitton Fetish

Vuitton Fetish

Les cols Claudine et les robes sages font alors leur apparition.

Vuitton Fetish

La soubrette dans tous ses états. Mystérieuse, inquiétante, désirable. On ne peut que penser au Journal d’une femme de chambre d’Octave Mirbeau adapté au cinéma par Luis Buñuel. Jeanne Moreau y tient le rôle de Célestine, femme de chambre chez de riches bourgeois et soumise à toutes leurs fantaisies.

Vuitton Fetish

Le fétichisme des petites bottines à cirer y tient une place de choix.

Vuitton Fetish

Pas étonnant alors de retrouver de hautes bottes et d’improbables laçages.

Vuitton Fetish

L’uniforme de tous les fantasmes. Une apparente sagesse qui invite à toutes les grivoiseries.

Vuitton Fetish

Vuitton Fetish

Vuitton Fetish

Malheureusement, la campagne actuelle semble avoir fait fi de tout érotisme et de toute subversion.

Vuitton Fetish

Vuitton Fetish

Jeunes femmes dociles alanguies sur la banquette arrière d’une voiture de collection. Petits chiens de compagnie. La symbolique fétichiste est adoucie, l’image est lisse, le tout manque singulièrement de caractère. Quel dommage…

Vuitton Fetish

Il nous reste la vidéo du défilé pour nous consoler :


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Roughdreams 6185 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine