Magazine Musique

[Chronique] The Broken Man – la nouvelle expérience de Matt Elliott

Publié le 20 décembre 2011 par Nowplaying

[Chronique] The Broken Man – la nouvelle expérience de Matt Elliott

  Un soir d’hiver, un homme est seul, recroquevillé sur son instrument, dans une vieille roulotte menaçant à tout moment de s’effondrer. Voici le tableau que l’on s’imagine à l’écoute de ce nouveau chef d’œuvre de Matt Elliott. L’album était prévu pour le 16 janvier prochain, mais le site du label Ici d’ailleurs permettait aux plus impatients de le télécharger en intégralité pour 2 euros avant qu’il soit mis en vente. On a donc sauté sur l’occasion.

  The Broken Man, un surnom taillé sur mesure pour Matt Elliott, qui nous emmène ici encore dans un tourbillon de mal-être. La crédibilité de son univers reste intacte même si le côté Noise, que l’on pouvait retrouver sur ses Songs, est laissé un tant soit peu de côté pour davantage de melopées envoûtantes, facilitant notre entrée dans cette œuvre aussi humaine que lugubre.

  La sensibilité de l’auditeur est mise à rude épreuve car à chaque titre, on se sent happé par le sol, comme au dessus d’un gouffre béant cherchant à nous dévorer. Impossible de se débattre, la détresse des passages folk n’a d’égal que la noirceur des voix qui hantent ce disque. Sous un ciel aux couleurs post-apocalyptiques, on parvient à comprendre la notion d’abandon, ce que l’on ressent une fois possédé par cette dure réalité qu’est la solitude. « This is how It feels to be alone », reprennent ces voix déformées de douleur au cours de ce monument qu’est « Dust Flesh & Bones ». The Broken Man n’est rien de plus que le cri sourd d’un homme à l’agonie, n’ayant plus rien à offrir ni à espérer.

  Matt Elliott associe à la modestie de la musique minimaliste, la beauté grandiloquente de ses compositions. Une musique pleine de sincérité, froidement colorée de sonorités empruntées à l’Europe de L’Est, aux familles manouches et aux dignes héritiers du flamenco. Faites le grand saut et plongez au plus profond de l’esprit torturé de ce poète maudit. Sa vision du monde si grave et tourmentée vous touchera au plus profond, ou du moins, nous l’espérons. Dans le cas contraire, nous ne pouvons plus rien pour vous…

Retrouvez l’album en téléchargement sur le site du label Ici D’ailleurs


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nowplaying 6149 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine