Magazine Culture

ROBERT, Jacques

Par Krri

1921 - 1997

Biographie

Jacques Robert est né en 1921 à Lyon. Après une licence de Lettres, il fait ses débuts de journaliste au "Petit Dauphinois " à Grenoble, il fait son premier reportage à dix-sept ans. En 1942, remarqué par Francis Carco, il publie son premier roman, "Invitation à la vie", il est un temps, directeur littéraire chez Bordas.  À la Libération, il devient et parcourt l'Europe pour "France Illustration" et "Samedi soir".

À Berlin, il est le seul journaliste occidental à descendre dans le bunker de Hitler en mai 1945. Il défendra plus tard la thèse que le dictateur allemand ne se serait pas suicidé dans un ouvrage édité en 1989, "L'évasion d'Adolf Hitler". Il publie les premiers reportages sur l'Italie, la Finlande, la Hollande libérée, obtient un entretien avec Céline à Copenhague. Puis il publie une chronique parisienne dans "Samedi soir", titrée "Paris-Parade" qui rencontre un énorme succès.

Jacques Robert est l'auteur de plus de 40 ouvrages, dans des genres bien différents, policier, espionnage, publiés chez Plon, Julliard, Albin Michel et des romans auto-biographiques comme  "Ma Clé des Champs" narrant son accession à la propriété de son prieuré du Viel Evreux, la série de "Si ma mémoire est bonne" relatant ses années de grand reporter de guerre, puis son parcours professionnel en tant que journaliste au journal "Samedi soir", dont le rédacteur en chef a été Pierre Lazareff, ou encore Jacques Chaban-Delmas.

Il est surtout l'écrivain européen qui a été le plus porté à l'écran : une vingtaine de ses romans ont été adaptés au cinéma notamment Les dents longues(Julliard - 1948)réalisé par Daniel Gélin, Quelqu'un derrière la porte(Edmond Nalis - 1967)avec Charles Bronson et Anthony Perkins ou Les Femmes du monde(Jullliard - 1961)avec Roger Hanin. Sa pièce de théâtre Marie-Octobre, portée à l'écran par Julien Duvivier en 1958, a été un succès mondial. À l'époque de son lancement en tant que pièce puis film, cette œuvre a rassemblé les plus grandes stars de l'époque, Danielle Darrieux, Lino Ventura, Paul Frankeur, Serge Reggiani ou encore Paul Meurisse, un roman publié en 1948 aux Éditions du Scorpion. 

Jacques Robert a été également un grand dialoguiste de cinéma et de télévision, on lui doit entre autres l'adaptation des dialogues dans "Maigret voit rouge" avec Jean Gabin, "L'Œil du Monocle" avec Paul Meurisse, la série des "Gorilles" avec tout d'abord Lino Ventura ("Le Gorille vous salue bien") puis Roger Hanin ("La Valse du Gorille"), les séries de "L'Homme de Suez" avec Guy Marchand et Jo Gaillardavec Bernard Fresson. Jacques Robert est décédé en 1997. (Sources partielles Wikipédia)

 ~

Résumés

~

Série Peau d'espion (Charles Beaulieu)

 ~

Autres titres

  • Adieu cher poison
  • La dragée haute
  • La femme dans l'ombre
  • La machination ou Les intrigantes
  • Le dangereux été
  • Le désordre et la nuit
  • Le gigolo
  • Le grand serre
  • Le méchant
  • Le pétard du diable
  • L'invitation à la vie
  • Les dents longues
  • Les grandes orgues
  • Les tragédiennes
  • Marie-Octobre
  • Roulette russe
  • Rupture
  • Une tragédie parisienne



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Krri 816 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines