Magazine Culture

Une soirée au théâtre : Cendrillon de Joël Pommerat

Par Sylvie

THEATRE DE L'ODEON

http://www.milkmagazine.net/wp-content/uploads/2011/09/cendrillon-300x425.jpg

Joel Pommerat est passé maître dans l'art de détourner les contes traditionnels de notre enfance. On lui doit entre autres Le chaperon rouge.

Cette année, Pommerat récidive en adaptant le célèbre conte de Perrault et de Grimm. Mais attention ! Pas question d'eau de rose à la Walt Disney, de baguette magique et de citrouille. Au diable les beaux princes et les rêves de jeunes filles !

C'est beaucoup plus noir que cela et en plus c'est drôle !

Pommerat prend prétexte d'un événement à peine esquissé dans la version de Perrault pour faire une magnifique histoire sur le refus du deuil et la peur de vivre.

Cendrillon, alias Sandra dans la pièce, vient de perdre sa mère. Avant de mourir, celle-ci lui aurait glissé dans l'oreille de penser à elle tout le temps car, comme ça, elle ne mourra pas.

La petite prend cette phrase au pied de la lettre et s'oblige à penser à sa mère tout le temps. Son père lui achète même une montre avec une sonnerie de réveil pour lui rappeler qu'elle doit penser à sa mère !

Résultat des courses : une jeune fille mal dans sa peau, limite masochiste, arrive chez sa belle-mère avec la ferme intention de souffrir volontairement. Du ménage, elle en redemande, elle le mérite, sa mère est morte, elle n'a pas le droit au bonheur !

Jusqu'au jour où une fée pas comme les autres (ex soixante huitarde fumant des joints !) débarque de dessous son lit. Elle n'arrive même pas à lui trouver une belle robe ! Fous rires garantis...

Et le prince lui aussi est très mal dans sa peau ! Mais chut, n'en disons pas plus.

Ce conte moderne est une magnifique histoire sur le deuil et l'apprentissage de la vie. Cendrier (!) refuse le bonheur parce que selon elle, elle le mérite.A la fin, elle sera heureuse, non pas par ce qu'elle aura une citrouille magique, mais bien parce qu'elle aura accepté de guérir.

Le prince, lui aussi, est un enfant mal dans sa peau et ensemble, il devront apprendre à aller mieux.

http://lestroiscoups.blog.lemonde.fr/files/2011/11/cendrillon-615_cc.jpg

Un conte très noir et en même temps drôlatique ! les répliques fusent, tout le monde en prend pour son grade ; il aura été question de chirurgie esthétique, de  star system....et de l'apprentissage universel de la vie.

Un petit chef d'oeuvre pour les enfants et surtout les plus grands !


Retour à La Une de Logo Paperblog
Par Marie Claude Falcoz
posté le 28 décembre à 20:24

A voir sur Arte+7 une Cendrillon revue et corrigée par Pommerat c'est que d'la joie et du beau travail

A propos de l’auteur


Sylvie 700 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines