Magazine Conso

Le mec de la tombe d'à côté (Katarina Mazetti)

Par Alexandra

35_le_mec_de_la_tombe_d_ct_katarina

L'Histoire commence par un tonitruent monologue de Désirée "Méfiez-vous de moi ! Seule et déçue, je suis une femme dont la vie sentimentale n'est pas très orthodoxe, de toute évidence." Au chapitre suivant, c'est Benny qui rétorque "Putain, je ne peux pas la blairer !" Et la partie de ping pong démarre en plein cimetière …

J'ai aimé ce livre, un sourire niais n'a pas quitté mon visage, parsemé de quelques larmes d'émotion. Ah, l'amour … Impossible pour raisons contemporaines de surcroît …. Raisons contemporaines, dites-vous ? Kesaco ? De ces raisons qui vous font croire que l'amour entre deux êtres n'est acceptable qu'au sein d'un groupe d'appartenance lui aussi acceptable … Et l'acceptable, c'est ce qui ne dérange surtout pas l'ordre établi par les gens qui nous entourent et que nous choisissons. Nous poussons même le vice à grossir le trait du cercle qui nous enferme, en croyant nous protéger.

Et voilà que le destin s'en mêle, au détour des allées d'un cimetière. Comment la mort peut rapprocher deux êtres et les rendre vivants … par la force incoercible de l'amour bien sûr …

J'ai aimé ce livre …

Vous l'aimerez aussi …

A quelles autres œuvres cela me fait-il penser ? …

e…J'ai aimé ce livre …

J'ai aimé le retour cru et poétique du retour à la sensualité. J'ai aimé le manichéisme de ce roman à deux voix, la caricature a l'avantage de la clarté. J'ai aimé la tendresse, la simplicité et l'efficacité de Benny le rural, genre "je t’aime, tu m’aimes, on sème". J'ai aimé la tendresse, la sophistication et l'efficacité de Désirée l'urbaine, genre "je t'ai dans la peau, tu m'as dans la peau, c'est pas de pot".

Vous l'aimerez aussi

Si vous aimez les rencontres improbables,

Si vous reconnaissez vos côtés marginaux,

Si vous appréciez les préjugés et les a priori comme autant d'obstacles à l'ouverture et au bonheur,

Si vous accueillez vos émotions comme on accueille ses meilleurs amis,

Si vous avez envie de rire tendrement …

A quelles autres œuvres cela me fait-il penser ?

Katarina Mazetti a écrit un autre roman : à deux voix aussi, d'amour encore, improbable bien sûr, socialement décalé toujours. Je l'ai moins apprécié par diminution de l'effet de surprise. Je le mentionne tout de même, car il m'a offert un bon moment de tendresse et de détente. Il s'agit de Les larmes de Tarzan.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alexandra 62 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog