Magazine Cinéma

L'ange et le mauvais garçon

Par Tepepa
L'ange et le mauvais garçon
1947
Angel and the badman
James Edward Grant
Avec: John Wayne, Gail Russell, Harry Carey, Bruce Cabot
Curieux western qui paraît atypique dans la carrière de John Wayne, et qui l’est d’autant plus qu’il en est le producteur. C’est l’histoire de Quirt Evans (John Wayne), un homme violent, mais pas foncièrement mauvais – comme pourrait le faire penser le titre – qui est recueilli par une famille de quakers, non-violents. Le film est en noir et blanc, le générique possède une touche de série B des années 30, et on y trouve d’ailleurs les noms de Harry Carey et de Yakima Canutt (comme assistant réalisateur). Le contraste entre cette mise en matière tonitruante (la musique de serial) et le calme nonchalant de l’ensemble du film est saisissant. La caméra s’attarde sur les réactions charmantes de Penny (Gail Russell) , tombée instantanément amoureuse de Quirt, qui écoute les propos délirants du blessé révélant un passé empli de femmes et de fureur. On observe aussi tranquillement la vie de la ferme, le biberon d’une jeune chèvre, la messe des quakers, et Quirt qui évolue peu à peu, sans appui grossier de la caméra. John Wayne adoucit un peu son personnage habituel, Quirt est moins brute et plus attentionné : la femme n’est pas ici un être que l’on se contente de respecter pour s’en éloigner dès que possible, c’est bel et bien une femme que l’on tente de comprendre. Ajoutons en outre que le comédien de doublage de la VF n’est pas l’habituel Raymond Loyer, mais –si j’en crois wikipediaClaude Bertrand, qui lui donne ici une voix très tendre. Le DVD en ma possession n’ayant pas la version originale, je n’ai pas pu juger si John Wayne lui-même a adouci son timbre de voix pour ce film (On trouve le film en VO en streaming facilement, mais la qualité est épouvantable.)
Si on est mal disposé, l’ennui finit pourtant rapidement par s’installer, le film étant bien bavard, l’action rare et la conclusion évidente. La rechute, suivie de l’électrochoc salutaire qui orientera définitivement Quirt dans la voie de la non-violence se suivent sans réelle émotion. L'ensemble manque finalement de densité. Quelques scènes réussies nous réveillent, dont toutes celles faisant apparaître Harry Carey, l’immense star du western muet, qui tourne ici son dernier western. C’est lui qui sauve Quirt au final, et qui lui permet de s’en sortir en renonçant à la violence tout en se débarrassant de ses ennemis, ce qui est un beau tour de force. Le film sera un échec cuisant au box-office, ce qui ne doit pas vous empêcher de le savourer comme une curiosité.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Bruce Wayne baissera-t-il les bras face aux responsabilités du Batman ?

    Bruce Wayne baissera-t-il bras face responsabilités Batman

    En mars 2011, Cinecomics vous dévoilait déjà que le film Batman The Dark Knight Rises mettrait au centre de la naration les difficultés pour Bruce Wayne de... Lire la suite

    Par  Cinecomics
    CINÉMA, CULTURE
  • John Carter

    John Carter

    Perdu dans notre monde, retrouvé dans un autre... Le nouveau film de Disney se dévoile enfin. Andrew Stanton (WALL·E) nous emmène une fois de plus dans... Lire la suite

    Par  Popmovies
    CINÉMA, CULTURE
  • "John Carter"

    "John Carter"

    Sur une année il doit bien exister une dizaine de projets cinématographiques qui excitent la ferveur des cinéphiles. "John Carter" est de ceux-là. Lire la suite

    Par  Loulouti
    CINÉMA, CULTURE
  • Ce vieux John Wayne… (3)

    vieux John Wayne…

    Et voici la dernière fournée de « John Wayne vieux », ces films mi-réussis mi-ratés de sa fin de carrière, qui manquent d’ampleur par absence de grands... Lire la suite

    Par  Tepepa
    CINÉMA, CULTURE
  • John Carter : l'affiche Française

    John Carter l'affiche Française

    John Carter s'affiche. On retrouve le soldat John Carter dans une nouvelle affiche et surtout il s'agit de la Française. Jusqu'à présent on avait eu droit à... Lire la suite

    Par  Popmovies
    CINÉMA, CULTURE
  • Vidéo > Lil Wayne feat Bruno Mars – Mirror

    Le rappeur Lil’ Wayne vient de dévoiler un nouveau clip vidéo extrait de l’album « Tha Carter IV » avant la sortie du prochain ... Lire la suite

    Par  Hype Médias
    CINÉMA, CULTURE, MUSIQUE, RÉGIONS DU MONDE
  • John travolta

    John travolta

    John Travolta est un acteur, chanteur, danseur et producteur de cinéma américain, né le 18 février 1954à Englewood, dans le New Jersey. Lire la suite

    Par  Flavinette
    CINÉMA, CULTURE, PEOPLE

A propos de l’auteur


Tepepa 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines