Magazine Culture

La citation du jour

Par Claude_amstutz

Alexandre Vialatte

can-stock-photo_csp5850026.jpg
 

Les paroles s'envolent, les écrits restent. Où passent-ils? C'est le secret du mois de janvier... Dès le départ des hirondelles, tant de livres affluent de toutes parts chez les critiques, par le train, le bateau ou l'avion. Ils s'y constituent en piles simples, puis en piles doubles, ensuite en murs, ensuite en cubes, enfin en troncs de pyramides. Ils s'y chevauchent, s'y enjambent et s'y soudent. Souvent aussi, ils se détachent: un bruit mat réveille le critique, c'est le livre qui vient de tomber. Ces chutes finissent par combler les passages entre les cubes et les tours. Il faut déblayer à la pelle comme dans un village où la neige bouche les rues, creuser des tranchées pour le trafic. Le critique y circule, grippé, cherchant le talent comme une aiguille dans le foin, une tisane à la main, une bougie dans l'autre (ou alors une torche électrique), pour relever des titres au passage en se retenant d'éternuer. Ici, le futur Goncourt gémit sous une colonne de deux mêtres de haut; là, le futur Femina sort la tête d'un grand cube où il va périr emmuré: l'Interallié appelle du haut d'une pyramide; le Renaudot étouffe entre deux romans-fleuves; un coup de talon involontaire écrase un prochain lauréat. C'est affreux. Moins que l'éternuement. L'éternuement déclenche des avalanches. Tout ce qui était en haut tombe au sol... Il y aurait un remède, si le livre était plus lourd. On en ferait des colonnes plus stables, des pilastres plus pompéiens, des cathédrales plus byzantines. On en tirerait de petits cloîtres gothiques, propices à la méditation, où le critique se promènerait à l'aise, en rond, et soutenu par les Muses.

Alexandre Vialatte, Almanach des quatre saisons (Julliard, 1981)

image: http://www.canstockphoto.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • lecture : "Le meneur de loups" d' Alexandre Dumas

    Dans ses "Mémoires" , Alexandre Dumas évoque un certain Mocquet qui fut garde , employé de son père , le Général . Celui -ci ,avant de mourir quand son fils... Lire la suite

    Par  Dina_gar
    CULTURE, LIVRES
  • Le jeudi c'est citation (26)

    jeudi c'est citation (26)

    ça se passe chez Chiffonnette Si les enfants devenaient ce qu'en attendent ceux qui leur ont donné la vie, il n'y aurait que des dieux sur la terre. Lire la suite

    Par  Secriture
    CULTURE, LIVRES
  • Le jeudi c'est citation (25)

    jeudi c'est citation (25)

    ça se passe chez Chiffonnette Faire un enfant dans le monde où nous vivons, c'est faire un bras d'honneur à l'Apocalypse. Guy Bedos Les autres participants :... Lire la suite

    Par  Secriture
    CULTURE, LIVRES
  • Citation

    Citation

    "Si [...] quelqu'un, en présence d'une oeuvre, ressent quelque chose de fort, alors peut-être peut-on dire que l'artiste a réussi, mais ça n'est pas sûr. Lire la suite

    Par  Alain Bagnoud
    CULTURE, LIVRES
  • Citation

    Citation

    Déplaçant ce matin quelques livres dans ma bibliothèque, dont les deux imposants MALRAUX que sont Les voix du silence et Le musée imaginaire de la sculpture... Lire la suite

    Par  Placebo
    CULTURE, LIVRES
  • En CE JOUR DE FETE : ALLO, C'EST AMELIE NOTHOMB...

    JOUR FETE ALLO, C'EST AMELIE NOTHOMB...

    ....Ou la suite de mes mésaventures téléphoniques avec Amélie Nothomb. Aujourd'hui, c'est la Sainte Géraldine (pour de vrai !). Lire la suite

    Par  Geybuss
    CULTURE, LIVRES
  • La citation du jour

    citation jour

    Virgile Je sais une terre qui exhale une vapeur ténue et une flottante buée, qui boit l'humidité, la transpire à son gré, qui se revêt toujours de son vert gazo... Lire la suite

    Par  Claude_amstutz
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Claude_amstutz 25354 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines