Magazine Culture

La collection Olbricht à Paris

Publié le 02 janvier 2012 par Cardigan @onlyapartmentsF

Jusqu’au 15 janvier à La Maison Rouge de Paris sera exposée Mémoires du futur, la collection Olbricht. L’exposition d’œuvres appartenant à la collection de Thomas Olbricht est présentée pour la première fois en France, en même temps que la collection Antoine de Galbert sera exposée à Me Collectors Room, à Berlin, pour échange et dialogue entre collectionneurs amoureux de la beauté.

La collection Olbricht à Pariscollection paris" />collection paris" />collection paris" height="667" width="500" alt="olbricht collection paris" />

L’exposition, commissionnée par Wolfgang Schoppmann et Georg Laue de la Wunderkammer, explore les particularités qui font un tout dans les collections, étant dignes de mettre en évidence le caractère éclectique de la collection Olbricht. Dans cette collection, au-delà de configurer une ligne définie d’art, ce qui peut être apprécier est qu’il existe en elle l’intention de réunir des œuvres qui reflètent la beauté de la création humaine au travers d’une thématique universelle telle la mort, la religion, l’érotisme, les fragilidades etc.

Thomas Olbricht est un endocrinologue et un biochimiste qui a dédié une partie de son temps à être collectionneur d’art et à créer un espace pour exposition de collectionneurs, le Me Collectors Room. Parmi les œuvres qui composent sa riche collection se trouvent des peintures de Daniel Richter, John Currin, Sigmar Polke, Franz Gertsch entre autres. Il y a également des œuvres anciennes de Durero, Schongauer, Goya et Caillot. La collection de photographie est organisée avec des œuvres de Robert Capa, Diane Arbu, Lisette Model et Cindy Sherman. Elle présenté également des installations de Elmgreen et Dragst, Marc Quin, Giampaolo Bertozzi et Stefano Casoni.

Olbricht commença à être collectionneur dès son plus jeune âge. Ses premières collections furent des timbres qu’il récupérait et gardait jalousement, ensuite des objets et enfin des œuvres d’art. Depuis les années 90 du siècle dernier, sa collection s’est agrandie, atteignant 3.000 œuvres de 250 artistes, ce qui fait d’elle une des collections les plus importantes d’Europe.

Une partie intéressante qui représente sa collection et le regard de Olbricht sur l’art, est le Gabinete de las curiosidades (le Cabinet des Curiosités), formé de divers objets qui se croisent temporellement. Parmi les objets se trouvent des crânes, figurines d’ivoire qui appartinrent à des monarques et et des objets qui représentent la mort. Dans ce Gabinete est symbolisé tout ce qui fait bougé l’art: la vie, la mort, l’érotisme. Par conséquent, il est devenu une pièce d’art permanente dans ses expositions.

L’une des inquiétudes perturbant Olbricht est de réussir à ce que Me Collectors Room ne soit pas seulement un musée privé qui contient sa collection, mais également un laboratoire d’art ouvert aux expositions de collectionneurs du monde entier, générant une dynamique qui pousse à les connaitre et à accepter l’utilité qu’elles ont dans la conservation de l’art pour le futur.

Il est intéressant de connaitre cette belle collection d’œuvres qui dépasse la ligne du temps, les courants artistiques, les styles et suit intuitivement la recherche de la création esthétique.

Pour plus d’information http://www.lamaisonrouge.org/spip.php?article763&date=cours

Nancy Guzman Only-apartments Author
Nancy Guzman


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cardigan 4102 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte