Magazine

Inco

Publié le 02 janvier 2012 par Paulo Lobo
Je viens de finir "Le système Victoria" d'Eric Reinhardt. Un roman que je qualifierais de thriller politiquérotique, tant il joue sur les trois tableaux. J'ai aimé- la lecture m'a souvent scotché au fauteuil dans le train, si fort que plus qu'une fois j'ai failli oublier de sortir à l'arrêt voulu. En autopsiant avec minutie les relations méandreuses et passionnelles de deux amants modernes, Eric Reinhardt fait aussi un puissant commentaire sur le monde d'aujourd'hui, et surtout sur la folie autodestructrice du néo-libéralisme dérégulé. Mais il ne sacrifie à aucun moment ses héros et les personnages qui les entourent. Un livre sombre et désenchanté qui se révèle aussi, en fin de compte, comme une tragique histoire d'amour, entre un idéaliste égocentrique, lyrique et un peu niais, et une femme de pouvoir assise dans le nouvel ordre mondialisé.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Paulo Lobo 1016 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte