Magazine Cinéma

A Dangerous Method

Par Mg
a-dangerous-method-a-dangerous-method-21-12-2011-21-g

David Cronenberg est un cinéaste changeant. Comme quoi, on évolue toujours. Après une grande période de films gore et de réflexions sociales, on était un peu surpris de le voir se mettre au polar sombre et glauque. Avec une réussite parfaite. Et bien le voilà dans un autre registre, avec ce drame historique prenant ses racines dans les premiers instants de la psychiatrie moderne. Jung, Freud, tout ça.

Et nul doute que l’histoire mérite de s’y consacrer. Seul souci, malgré son format sans excès (1h40), A DANGEROUS METHOD frôle l’ennui total. Il fait parti de ces films loin d’être mal fait ; décors et costumes d’époque sont parfaitement restitués, voir sublimés, pour un casting 5 étoiles (Fassbender, Mortensen, Knightley, Cassel), et une réalisation des plus carrées. Non, Cronenberg n’a pas à rougir de son film, mais loin de ces thématiques originelles (et malgré l’intérêt évident qu’il porte à la psychologie), il est très difficile d’entrer dans son histoire pour le moins didactique, presque trop linéaire, de ce triumvirat de pensée, entre Jung, Freund et une patiente future docteur. Beaucoup de discours pour peu de réel suspense ; le film ne fait qu’opposer les idées, les théories, sans réellement installer d’histoire. On passe notre temps dans les cabinets (médicaux) de ces précurseurs d’une science encore nouvelle à leur époque.

Difficile donc d’accrocher si on n’a pas un intérêt premier sur cette discipline et cette époque. Cronenberg fait dans le sobre et le méthodique, mais ne parvient pas à allumer la flamme du spectateur. On en ressort relativement surpris, voir déçu de ne pas être contenté par une telle affiche. On sent presque que le cinéaste, après avoir tout prouvé, souhaite s’acheter une conduite en faisant dans le classique (même si le thème lui porte à coeur). On a envie de revoir le Cronenberg qui a bercé notre enfant au son des crânes se brisant, ou encore celui des russes ténébreux de la banlieue londonienne… Ce qui pourrait arriver plus vite que prévu.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mg 992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines